Indignation de l’ONU face à l’attaque brutale d’un marché au Cameroun

Seif Magango, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations‌ Unies aux droits de l’homme, a exigé que des mesures immédiates soient prises⁣ pour libérer toutes les personnes⁢ enlevées en réponse⁣ à la récente attaque du marché de Bamenyam au Cameroun.

L’attaque, qui a eu lieu le 21 novembre et a été menée par des combattants armés​ présumés, a coûté la vie à neuf civils de la région⁣ du Nord-Ouest, où l’on parle anglais. Selon les‍ rapports, les combattants ont incendié des structures et pillé des biens dans la région francophone du marché de Bamboutos.

L’attaque a ‍également entraîné l’enlèvement d’au moins dix civils. Le porte-parole de l’ONU a souligné que de telles attaques ne doivent pas⁣ être tolérées⁢ et‌ qu’il⁣ est impératif d’assurer la justice ⁣et l’obligation de rendre ⁣des comptes.

Pour garantir cela, il a⁢ demandé la libération immédiate de toutes les personnes ​enlevées et ⁢la tenue d’enquêtes​ approfondies, impartiales et indépendantes sur toutes​ les attaques contre des ‌civils.

Après la mort de 25 ‍civils dans le village d’Egbekaw, ‌dans le sud-ouest⁤ du pays, le 6‍ novembre, ​il s’agit de la deuxième attaque‍ importante menée par⁢ des groupes armés ce mois-ci. Des milliers de civils ​ont péri, ont été ‍blessés ou ont été déplacés depuis le début de la crise en 2016.

Le porte-parole a également souligné que les responsables de ces attaques devaient être tenus pour responsables de leurs actes. Pour ‍mettre ⁣fin⁤ à‌ cette‍ crise et‍ protéger la ⁢population civile,‌ il a exigé une action⁢ immédiate.

Il est inacceptable que des attaques contre des civils se poursuivent et elles doivent ​cesser immédiatement. L’ONU exhorte les autorités à mener des enquêtes approfondies et ⁤impartiales pour poursuivre les‍ coupables de ‌ces crimes.

En​ outre, il encourage le dialogue​ entre toutes les parties afin de trouver⁢ une⁤ solution pacifique à⁢ la crise.‍ La sécurité de l’ensemble de la population doit être une priorité absolue.

2 Commentaires

  • oraimii

    “C’est choquant et révoltant, ces attaques doivent être condamnées fermement par l’ONU pour la violence gratuite dont sont victimes les innocents.”

  • oraimii

    C’est une tragédie inadmissible et inacceptable, l’ONU se tient aux côtés du Cameroun dans ce moment d’indignation. #PrayersForCameroon 🙏

Les commentaires sont fermés.