130 millions de dollars investis par la Banque mondiale pour booster la connectivité haut débit à Djibouti et en Ethiopie

L’Afrique ⁢de ⁤l’Est est en plein essor⁤ économique depuis ces⁣ dernières années, ce qui en fait l’une ‌des régions les‌ plus dynamiques du continent.

Pour aller encore ⁤plus loin et ‍atteindre ⁣des résultats remarquables, les investisseurs misent désormais sur le développement du numérique.

La‍ Banque mondiale a récemment annoncé le déblocage d’un financement⁢ de​ 130 millions de dollars pour ​plusieurs projets ​régionaux d’intégration numérique en Afrique de l’Est. L’objectif‍ est de connecter les communautés de⁣ Djibouti et d’Ethiopie, y ⁢compris les zones frontalières,‌ les réfugiés ⁣et les communautés d’accueil, à un réseau à ⁤haut‌ débit.

Selon Boutheina Guermazi, directrice de la Banque mondiale pour l’intégration régionale ‌en Afrique ‍et au Moyen-Orient, ce projet a un double impact : en plus de renforcer ‍l’intégration régionale,⁣ il‌ favorise également l’inclusion nationale.

Grâce⁣ à cette initiative, les régions de Tadjourah et d’Obock à Djibouti pourront bénéficier des avantages ‌du marché numérique unique en Afrique de la Corne.

Ce financement s’inscrit dans une série⁤ d’initiatives soutenues par la Banque‍ mondiale pour promouvoir l’expansion du marché numérique en Afrique de l’Est.

La première⁣ opération, déjà en cours, couvre ​la Somalie, le‌ Soudan du Sud et le Kenya. Avec​ l’ajout ​de l’Ethiopie et⁢ de Djibouti, ‌le nombre ‍total de pays bénéficiant⁢ de ces mesures passe à cinq.

En​ choisissant ces deux‌ pays, la Banque mondiale vise à relever l’un des principaux ⁢défis auxquels ils sont confrontés : l’absence d’infrastructures solides en‌ fibre ⁤optique.

Grâce à ⁢ce soutien‌ financier, les opérateurs ⁤de réseau (y compris les opérateurs ‍mobiles, les opérateurs satellites et les fournisseurs d’accès⁢ Internet) seront en mesure de développer un marché numérique régional propice ⁣à la croissance.

Ce financement aura ⁤un ‌impact considérable sur l’intégration‍ des⁢ marchés numériques en Afrique de l’Est, ⁢en améliorant l’accès abordable à la ⁣large⁣ bande, en renforçant l’environnement et la convergence ⁤des politiques‌ pour le commerce numérique transfrontalier⁤ et en ⁤développant les compétences numériques.

Mais ce n’est pas tout, car ​la​ Banque mondiale ‌a également approuvé ‌cette semaine un financement de 266,5 millions de dollars pour un programme de transformation numérique en Afrique de l’Ouest.

Avec de telles initiatives, nous pouvons espérer​ une avancée significative dans le domaine du numérique sur tout le continent africain.

En résumé, grâce à ces investissements massifs de la⁣ Banque mondiale, l’Afrique‌ est ‍en passe de devenir un‍ acteur majeur dans l’économie numérique​ mondiale. Restez à l’affût des dernières actualités dans ce domaine en suivant nos prochains articles.