Tragédie au Cameroun : quatre civils innocents tués dans l’Extrême-Nord

Des résidents et des éleveurs‌ de ⁢la localité de Salé, située dans l’arrondissement ‌de Waza dans le ‍département du Logone et Chari, ​dans la région ‍de l’Extrême-Nord du Cameroun, sont en deuil suite à une attaque attribuée ⁣au groupe armé‌ Boko Haram ‍ qui a fait au moins quatre morts et plusieurs blessés. Les assaillants ont visé un camp d’éleveurs‌ situé à neuf kilomètres de Zigagué, près de la frontière avec le Nigeria voisin,​ dans la nuit de jeudi ‍à​ vendredi, ⁣entre 23h et minuit.
Boko Haram opère au‌ Cameroun depuis 2013 et a commis de ⁤nombreuses⁣ attaques mortelles dans⁤ la⁤ région de l’Extrême-Nord. Les départements du Logone et Chari, de Mayo Tsanaga et⁤ de Mayo Sava sont particulièrement ⁢touchés par ces attaques, qui visent‌ les commerçants, les‌ éleveurs, les forces de défense et de ‍sécurité, ainsi‌ que les civils. Malheureusement, cet incident n’est⁢ pas une ⁣exception ⁤dans la région.​ Le 15 juillet‌ dernier, ‍deux chauffeurs ont été tués aux‌ environs de 18 heures à proximité ‍du‍ parc ⁤de Waza.
Dans la nuit du 6 au 7 février 2023, ⁣au moins ⁢huit pêcheurs ont été tués dans⁤ les⁣ eaux ‌du ‍Lac‌ Tchad. Quelques ‌jours plus​ tôt,⁣ dans la même zone, quatre villageois ont été tués‍ par le même groupe armé, qui ⁣a également incendié des maisons, ⁣volé du bétail et des denrées alimentaires. Depuis le début ‌de ses activités terroristes⁤ au Cameroun,​ Boko Haram a⁤ causé de nombreuses pertes en vies humaines et a créé un climat‌ de peur et d’insécurité dans la région.
Le groupe, qui revendique une idéologie islamiste radicale, s’attaque principalement ‌à des ‌cibles civiles innocentes, causant ainsi une souffrance et ⁣une⁤ détresse ⁤inimaginables aux communautés locales. Malgré les ‍efforts déployés par ​les forces‌ de défense et de sécurité pour lutter contre ‍le groupe, Boko Haram continue ‌de mener des attaques mortelles dans la région.
Le gouvernement camerounais,⁣ en collaboration avec ses partenaires internationaux, travaille sans ⁢relâche pour mettre un ⁢terme à ces ‍actes terroristes​ et assurer⁣ la sécurité des citoyens. Le groupe Boko Haram continue de menacer la région de l’Extrême-Nord du ⁤Cameroun⁢ et il est crucial ‍de rester⁤ vigilant et d’informer les autorités de toute activité suspecte. Ensemble, nous‌ pouvons lutter contre le terrorisme et ​travailler à construire une⁤ société plus sûre‍ et plus pacifique pour tous les citoyens camerounais.