La France annule l’extradition de F. Compaoré vers le Burkina Faso : une décision sous haute tension

Les autorités françaises ont pris⁤ une décision historique le 13 décembre en ⁤annulant le​ décret d’extradition de François Compaoré, frère de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso. Cette ‌décision fait suite à l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme du 7 septembre 2023, qui a conclu à la violation de l’article 3 de ‍la convention européenne en cas d’extradition du‌ requérant vers le Burkina Faso. Cet article protège contre la torture, les traitements inhumains ou dégradants.

L’abrogation de ‍l’extradition ‍de M. Compaoré a⁣ été annoncée ⁤par le ministère de la justice, relayé par le journal Le Monde. Cette décision⁢ a été prise quelques jours après que des informations ont été​ révélées par plusieurs médias, selon lesquelles quatre agents de la DGSE, le service de renseignements français, étaient détenus par les autorités du Burkina Faso. Ces événements ont également fait⁤ resurgir l’affaire du meurtre​ du journaliste Norbert Zongo, pour lequel M. Compaoré est ⁤recherché.

Cette annulation d’extradition est un soulagement pour M. Compaoré et ses avocats, qui ont toujours nié​ son implication dans le meurtre du journaliste ⁤d’investigation.⁣ Cependant, cette décision soulève également des questions sur la coopération entre la France et le Burkina Faso en matière de justice et de droits de l’homme. Le Burkina Faso a souvent été critiqué pour sa violation des droits de l’homme, notamment en⁤ ce qui concerne les disparitions forcées ⁢et les détentions arbitraires.

Le procès de M. Compaoré pourrait maintenant avoir lieu en⁤ France,⁢ mais il est également possible qu’il reste en​ liberté dans le pays. Les autorités françaises ont réaffirmé leur attachement aux ⁢valeurs et aux principes des droits de l’homme​ et ont appelé à une coopération étroite entre les deux pays dans le cadre⁢ d’une​ justice équitable pour le meurtre de Norbert Zongo.‌ Cette décision marque une étape importante dans l’affaire Zongo et relance l’espoir de vérité et⁢ de justice pour sa famille et ses partisans.