L’Algérie vise une numérisation complète des services publics d’ici 2024

En plus de ces​ projets​ ambitieux,‌ plusieurs autres initiatives⁢ ont également été lancées pour moderniser l’Algérie et la rendre plus connectée et efficace. Le président ‍Tebboune a ainsi annoncé la création d’un centre national des données pour centraliser et gérer les informations et statistiques du pays.‌ L’objectif ‌est de faciliter et d’accélérer les prises​ de décisions ‌politiques en s’appuyant sur des données fiables et à jour.

De même, le gouvernement a lancé un programme de formation et de ⁣sensibilisation à la numérisation dans le secteur‍ public⁣ afin de préparer les fonctionnaires aux nouvelles technologies et de les accompagner dans ‌leur transition. Des mesures‌ ont également été prises pour accélérer ⁣la connectivité du pays avec le lancement de projets de ​déploiement ‌de la fibre optique à⁣ travers le territoire national.

Enfin, pour garantir une meilleure accessibilité des services​ numériques à l’ensemble de la population, le gouvernement a lancé un ⁣projet de ‌création de points numériques dans les régions les plus reculées du pays. Ces points seront équipés d’ordinateurs et de‍ connexions à​ internet⁤ pour permettre aux citoyens d’accéder aux services⁤ en ligne et de se former aux nouvelles technologies.

En somme, l’Algérie s’est lancée dans une course contre la montre pour achever sa​ numérisation‌ d’ici 2024 et entrer de plein pied dans l’ère de la modernité et ⁣de la connectivité. Avec ses ‍projets ambitieux et ses initiatives novatrices, le pays montre sa volonté de s’adapter aux défis du monde⁤ numérique et ⁤de ‍mettre en place une administration plus moderne et efficiente pour le bien-être ​de ses citoyens. Cette transformation ‍numérique totale est un témoignage de la détermination et de la vision du président Tebboune ⁣en matière de ‍développement du pays.