Scandale au Ministère de l’Intérieur : Ex-Directeur financier accusé d’avoir détourné 148 millions de FCFA

En somme,​ cette réunion ⁣était l’occasion pour les responsables des forces de l’ordre de discuter des prochaines actions
à‍ entreprendre pour assurer la sécurité dans le⁣ pays et de rappeler l’importance‍ de leur rôle dans la ⁣paix et la stabilité de la Guinée-Bissau.

Le Secrétaire d’Etat à l’Ordre Public, José​ Carlos Macedo Monteiro, a dévoilé ce vendredi 29 décembre 2023 que l’ancien ⁣directeur financier du Ministère de l’Intérieur, Malam Camará (Moro), a retiré‍ un montant total de 148 millions ‍de francs CFA de la compte bancaire du ministère, en invoquant une‌ “ordre supérieure”. L’information a été confirmée par José ⁢Carlos Macedo Monteiro lors d’une réunion avec des commandants​ de différentes forces de l’ordre.

Le Secrétaire​ d’Etat a également démenti les rumeurs selon lesquelles il ​aurait été “illégalement détenu”⁢ sur ⁢ordre de Botche Candé. Il a expliqué​ être en train d’être entendu ​dans‌ le cadre de cette affaire et a affirmé qu’il poursuivait ses activités normalement au sein du Ministère. José Carlos Macedo Monteiro a également​ ajouté que Malam Camará a été convoqué pour clarifier la situation mais‌ qu’il n’était pas en⁣ détention, ni humilié, battu⁣ ou menotté.⁤ De ⁢plus, ⁢il rejette toute implication ⁤de Botche ​Candé dans cette affaire.

“Malgré ⁤cela, certaines personnes tentent de ternir l’image du ⁣ministre de l’Intérieur en l’accusant de ⁢persécuter Malam ‍Camará. C’est faux et cela ne ‌correspond pas ⁢à la ​vérité. Botche Candé n’était même ‌pas au courant ‍si​ le suspect avait été ⁢amené dans​ les locaux du ministère, sur ordre du Secrétaire d’Etat.”, a déclaré José Carlos Macedo Monteiro.

Lors de cette réunion, ‍des mesures pour assurer la sécurité dans le pays ont ⁣également ​été discutées. Une circulaire sera ⁤bientôt publiée pour réglementer certaines ‌règles sur les routes, telles que l’interdiction de⁤ l’utilisation des véhicules ⁢de ‍l’Etat en⁤ dehors des heures de⁣ travail, l’obligation de porter des casques⁣ pour les motocyclettes, le déplacement des ​véhicules endommagés des rues, les‍ perturbations sonores, ​etc.‍ sur ordre du ministre ‌de‌ l’Intérieur.

Le ministre Botche ⁤Candé a souligné l’importance d’assurer⁣ la sécurité en Guinée-Bissau et de mettre fin à la vengeance et à la haine afin d’attirer les⁤ investisseurs étrangers dans le ⁣pays.‌ Il⁣ a averti que désormais, tout chef⁢ de zone et son adjoint seront automatiquement démis de leurs fonctions si une personne est assassinée, battue ou volée dans leur⁣ région,​ car cela⁣ démontrera un manque ‍de capacité à contrôler leur territoire.