Opération malienne : Neutralisation d’un haut dirigeant de l’État islamique au Sahel par l’armée

Une frappe aérienne ciblant un cadre de haut rang ⁢de l’État islamique au Sahel (EIS) a été menée ce‍ dimanche 21 janvier 2024 dans la localité d’Inarabane, située à 60 km au sud-ouest de ⁣Ménaka, dans‌ le nord-est du Mali.

Les forces armées maliennes ont annoncé avoir ‌neutralisé Abdoul Wahab Ould Choghib, un acteur clé de ⁣l’EIS, responsable de la coordination des activités terroristes ⁢dans la ‌région. Abdoul Wahab Ould ⁤Choghib était recherché depuis plusieurs années par​ les forces de sécurité maliennes pour son implication ⁢supposée dans le ‌massacre de centaines de civils dans la⁤ région de Ménaka entre 2022 et 2023.⁢ Son rôle dans la déstabilisation de la ⁣zone a également entraîné le déplacement de milliers de civils, exacerbant encore davantage une situation⁤ déjà alarmante.

L’opération menée contre Abdoul Wahab Ould Choghib a été minutieusement planifiée et exécutée grâce à des informations précises sur sa présence dans la localité ​d’Inarabane, connue pour abriter des membres ‌actifs de l’EIS. Abdoul Wahab Ould Choghib a été neutralisé ainsi qu’une dizaine de ses compagnons et plusieurs équipements militaires ont été détruits.

Cette frappe aérienne n’est pas​ la première à avoir visé des membres haut placés de l’EIS. En effet, en novembre 2023, Alwan Ould Choghib, le frère de Abdoul Wahab Ould⁣ Choghib, a également été neutralisé.⁢ Ce dernier aurait été reconnu⁣ comme⁤ l’actuel émir de l’EIS au Sahel par plusieurs sources sécuritaires. De plus, Issouf Ould Choghib,​ alias Aboul Barra et successeur d’Adnan Abou Walid Al-Sahraoui, a également été éliminé en août 2021‍ par les forces ⁢françaises ‌de l’opération Barkhane dans la région⁢ de ⁢Gao.

La mort de Abdoul Wahab Ould Choghib représente une victoire importante ​pour‌ les forces maliennes dans leur lutte contre le terrorisme. Son rôle ⁤de coordinateur des activités de l’EIS dans ⁤la région fait de lui une cible majeure, dont la neutralisation ​pourrait affaiblir considérablement le groupe terroriste.

Cette ‍opération ⁤démontre⁤ l’engagement des forces armées maliennes dans la lutte contre le terrorisme et ⁣leur capacité à mener des opérations efficaces avec l’aide de partenaires internationaux. La destruction de plusieurs équipements militaires lors de l’opération est également un signe encourageant pour la sécurité dans ‌la région.

Cette frappe aérienne témoigne de l’importance⁣ de la coopération internationale dans la lutte contre le ​terrorisme, en particulier dans la région du Sahel qui reste une zone instable et‌ vulnérable. Nous espérons que cette victoire​ contre l’EIS contribuera ⁣à un⁢ avenir plus sûr pour les populations ⁢civiles touchées par⁤ ces groupes terroristes.