Al-Burhan sollicite le soutien de l’Algérie pour mettre fin à la crise soudanaise

Le Soudan est ‍confronté à une crise interne dévastatrice ⁤qui nécessite une intervention urgente de la part de ⁢ses partenaires régionaux et ​internationaux. Dans cette optique, le président Abdel Fattah Al-Burhan a effectué une visite en ‍Algérie pour solliciter son soutien dans la recherche d’une solution pacifique à cette crise.

La rencontre entre M. Al-Burhan et le président algérien Abdelmadjid Tebboune a été marquée par des discussions importantes sur ⁣les​ défis auxquels font ⁣face les deux pays et leurs intérêts ‍communs. M. Al-Burhan a également félicité l’Algérie pour son ​élection récente au Conseil de ‌sécurité des Nations unies, prouvant ainsi sa place parmi⁤ les grandes nations.

Cependant, le président soudanais a dénoncé une conspiration régionale et internationale dans laquelle certains ⁢Soudanais s’impliquent pour nuire à⁢ leur⁢ propre pays.⁢ Malgré cela, il garde une confiance inébranlable dans la capacité⁤ de son pays ⁢à ⁤surmonter ces défis avec l’aide de Dieu, du peuple soudanais et des patriotes arabes et musulmans.

Il a également exprimé son souhait de voir l’Algérie participer ‌à toute initiative ⁤visant à résoudre ​la crise soudanaise, car les Algériens sont connus pour être les champions ‍de la vérité. L’élection de l’Algérie en tant ⁣que membre non permanent du Conseil de sécurité pour un mandat de deux ans au sein ​du groupe ⁤africain est une avancée importante et​ prouve sa place légitime.

Le président Tebboune a⁤ réaffirmé l’engagement de l’Algérie⁣ envers le Soudan, qui est‌ actuellement confronté à des défis ⁢majeurs​ pour‍ sa stabilité. Il ⁤a souligné sa préférence ​pour une ​approche interne⁣ pour résoudre les conflits ​et a garanti que‌ le peuple soudanais‍ aura ⁢le dernier mot sur ses propres‌ affaires, sans ⁢aucune ingérence‍ extérieure.

M. Tebboune a également salué les relations profondément enracinées entre les deux pays et a remercié le Soudan pour son ⁢soutien à l’adhésion de l’Algérie ‍au ⁤Conseil de sécurité des⁤ Nations ⁣unies. Il a également ⁤souligné l’importance‌ de trouver des solutions pour les défis régionaux et internationaux ⁢communs.

Le président a également promis que l’Algérie, en tant que membre du Conseil⁢ de sécurité des Nations unies, fera tout son possible pour ⁤atténuer les conflits et les tensions qui‌ menacent la paix et la stabilité dans le monde. Le pays ⁤est‌ engagé à jouer un rôle ​clé pour résoudre les crises et à apporter son aide à ceux qui en ont le plus besoin.

La crise au Soudan a provoqué une guerre dévastatrice entre l’armée et les forces paramilitaires. Cette situation a entraîné des pertes en ⁢vies humaines et⁢ le déplacement de⁢ millions de ⁣personnes à l’intérieur et à l’extérieur‌ du pays. Face à cette⁤ situation, les ⁤acteurs internationaux ‍et régionaux ont‍ appelé à une reprise des négociations et à la signature ⁤d’un accord de cessez-le-feu permanent afin de ​permettre ⁣l’acheminement de l’aide‌ humanitaire et de lancer un processus de paix global.

En conclusion, la ⁤coopération entre le Soudan et l’Algérie est essentielle pour trouver‌ une solution pacifique à la crise actuelle. Les deux pays ont des relations historiques et partagent des intérêts communs, ce qui les rend aptes ⁣à travailler ensemble ⁢pour trouver une issue ⁢positive à cette ​crise.‍ Avec⁤ l’aide de la communauté internationale, nous espérons que cette visite marquera ‍le début d’un nouveau⁢ chapitre pour le Soudan, vers un avenir de stabilité⁤ et de prospérité pour son peuple.