Transformation de déchets d’ananas en chaussures profitables : une entreprise kényane innove avec 70 FCFA de déchets pour 32 000 FCFA de bénéfices

PineKazi: La Startup Kenyane qui​ Innove avec​ des Chaussures en Feuilles d’Ananas

Vous cherchez la​ prochaine grande tendance dans l’industrie de la mode? Ne cherchez pas plus loin que PineKazi, une entreprise kenyane qui transforme des feuilles ​d’ananas post-récolte en chaussures tendances et écologiques.

L’idée derrière cette⁢ entreprise unique est née lorsque les fondateurs, Yvonne Awour,⁢ Angela Nzomo et Michael Langat, ont réalisé​ que⁣ chaque année, 766 millions de tonnes de feuilles d’ananas étaient ⁣produites après la récolte et finissaient‍ par être brûlées ou décomposées. Ils ont vu une opportunité d’utiliser ces déchets pour créer un produit unique et durable tout en offrant des possibilités⁣ d’emploi aux jeunes Kenyans.

Le processus est⁢ assez simple ‌: PineKazi achète des feuilles d’ananas aux agriculteurs locaux au prix de 15 shillings (70 francs) par drageon. Ensuite, ils convertissent les feuilles⁢ en pulpe pour créer des fibres utilisées dans l’industrie textile. En moyenne, il faut environ ​ 16 ⁢drageons pour​ fabriquer‍ une ‍paire ​de chaussures,‌ qui sont ensuite vendues au détail à 6 900 shillings (32 000⁤ FCFA). Cependant, pour les‌ prix de gros, l’entreprise les vend à⁤ un prix encore plus abordable de 5 600 shillings (26‍ 000 FCFA). 

Transformation de déchets d'ananas en chaussures profitables : une entreprise kényane innove avec 70 FCFA de déchets pour 32 000 FCFA de bénéfices
Photo des chaussures et de la fibre d’ananas utilisée pour les fabriquer par Pinekazi, une entreprise innovante kenyane.

Cela‌ peut sembler incroyable, mais avec un peu d’innovation et beaucoup⁤ de ⁢travail acharné, PineKazi a⁣ réussi‍ à⁣ créer des chaussures élégantes et respectueuses de l’environnement. En fait, leur concept⁢ a été si⁣ bien accueilli qu’en seulement quelques années, ils ont remporté plusieurs prix nationaux‌ et internationaux, dont ​le Hult Prize ‍Summit‍ à Nairobi et le Fashionomics à Lusaka, ⁤en⁤ Zambie.

Bien que l’entreprise⁢ ait connu un‌ grand succès, les fondateurs ont admis qu’il y avait eu des défis. Dans une interview précédente, la PDG de​ PineKazi, Yvonne Awour, a révélé ‍que ⁤l’entreprise était⁤ confrontée à des difficultés⁢ financières pour⁢ investir​ dans l’expansion. En outre, ils n’avaient pas encore développé leurs capacités en recherche et ‍développement, malgré leurs projets ambitieux pour ⁢l’avenir.

En fin de‌ compte, ce qui distingue PineKazi, c’est leur engagement envers la durabilité et l’innovation. En collectant les feuilles d’ananas ⁤et ​en ‍les transformant en chaussures‍ élégantes, ils parviennent à ⁤réduire les émissions de carbone ⁤et de ​méthane de 0,28 tonne métrique pour chaque tranche⁤ de 1 000 tonnes de ‌déchets collectés.‍ L’entreprise est⁣ également ⁤fière‍ de créer des opportunités d’emploi pour les jeunes Kenyans et de promouvoir un mode de ‍vie respectueux de l’environnement.

En résumé, PineKazi est ⁤bien plus qu’une entreprise de mode, c’est un mouvement vers un avenir plus durable‍ et responsable. Alors la⁤ prochaine fois que vous cherchez une paire de chaussures, pensez à PineKazi et faites un choix ‌responsable pour la planète. Avec leur innovation et leur dévouement,‍ cette entreprise kenyane⁢ est certainement en train de marquer sa place dans l’industrie de la mode mondiale.