Ethiopie : 765 millions de dollars d’investissements étrangers en 3 mois

L’Éthiopie est en route pour un solide début d’année fiscale, avec plus de 765 millions de dollars ​d’entrées d’investissements directs étrangers (IDE) au⁤ cours du premier ⁣trimestre. Ce chiffre est un bon signe pour l’économie⁢ éthiopienne qui⁢ a réussi ‍à⁢ attirer ‍ces investissements dans environ ‍140 projets, principalement dans les secteurs de la fabrication, de l’agriculture et‌ des services.

Selon la Commission⁢ éthiopienne des⁤ investissements (EIC),⁣ cela est‍ dû à ses opportunités‌ d’investissement diverses et inexploitées,‌ sa forte trajectoire‌ de croissance économique et ses efforts continus pour améliorer le⁢ climat des affaires. Grâce à⁢ ces atouts, l’Éthiopie continue d’être l’une des principales destinations d’IDE en⁣ Afrique, témoignant de la confiance des investisseurs étrangers envers le pays.

Ce n’est pas la première fois que l’Éthiopie se démarque en matière‍ d’IDE en Afrique. Selon le dernier Rapport‌ sur ⁣l’investissement dans le ‌monde 2023 de la ​CNUCED publié en juillet, le pays est resté le deuxième bénéficiaire‌ d’IDE sur le continent l’année dernière. Bien que le montant ait légèrement diminué de 14%, pour atteindre 3,7 milliards de dollars, cela prouve la stabilité et la compétitivité de l’Éthiopie en ​matière ‍d’investissements étrangers.

Malgré une baisse générale des flux d’IDE vers l’Afrique, qui se sont élevés à 45 milliards de⁣ dollars en 2022 contre un record de 80 milliards de‌ dollars en 2021, l’Éthiopie continue de se ⁤démarquer ​en attirant des investisseurs. Selon l’agence onusienne, cela représente tout de même 3,5% des IDE dans le monde, un chiffre encourageant pour le pays et sa politique économique.

Selon l’EIC, ces ⁢investissements seront destinés à divers projets dans⁢ les secteurs de la fabrication, de l’agriculture et des services, ainsi qu’à des initiatives innovantes pour diversifier l’économie ⁤éthiopienne. En effet, bien que le pays soit principalement ⁣connu pour sa production​ de café‍ et de fleurs, il cherche à développer des industries plus diversifiées telles que le textile, l’agro-industrie et ⁤les technologies de l’information et de la communication.

Ces investissements étrangers sont donc un atout majeur pour le développement de l’économie éthiopienne, mais aussi pour la création​ d’emplois et ⁤la ​formation de la population ⁢active. Le pays offre des incitations fiscales et des infrastructures de qualité pour attirer les investisseurs, tout en travaillant sur la simplification des procédures administratives pour ​faciliter l’installation et la gestion des entreprises.

L’Éthiopie prouve ainsi sa capacité à maintenir son statut de destination attractive pour les ⁢investisseurs étrangers⁤ en Afrique. Avec une‍ économie en ‌croissance constante, des⁢ opportunités d’investissement prometteuses et une volonté continue de s’améliorer, ‍le pays semble bien parti pour poursuivre⁢ sur cette voie et renforcer⁤ sa position de leader dans la région.