Badou Zaki : Le nouveau sélectionneur du Mena A fixe les ambitions de Fenifoot !

L’ancien gardien international marocain, Badou Zaki (64 ans), a été nommé sélectionneur du Niger ⁢le 1er décembre 2023. Il succède à Jean‍ Michel‌ Carvalli (2020-2023), qui a œuvré pour la jeunesse de l’équipe nationale. La Fédération nigérienne de football (Fenifoot) ​a précisé dans un ⁤communiqué les objectifs⁤ fixés au nouveau chef des Mena. Badou Zaki a signé un contrat de⁤ deux ans, du 1er décembre 2023 ‍au 30 novembre 2025.

Après avoir entraîné 16 clubs au Maroc, en Algérie et en​ Tunisie, et avoir conduit deux fois l’équipe nationale du Maroc à ⁤la CAN 2004 (en tant que finaliste⁣ malheureux), le technicien marocain ‌n’a pas tardé à trouver un nouveau poste après son départ du Soudan. Arrivé à la mi-mars‍ en tant que sélectionneur des Crocodiles du Nil, ⁢Badou Zaki a été limogé pour cause de mauvais résultats.⁣ Après⁤ deux⁢ défaites et une victoire lors des éliminatoires de la CAN 2023, et une dernière place dans le groupe I, un accord‌ a été trouvé entre le ‌technicien marocain et ‌la Fédération soudanaise pour un départ sans accroc.

La mission de Badou​ Zaki sera de⁢ qualifier le Niger pour une ‍compétition majeure de la CAF​ ou⁢ de la FIFA pendant la durée de son contrat. En plus de son rôle de sélectionneur national, il aura également pour missions de “restructurer et de ​dynamiser ​la Direction Technique Nationale,‌ de superviser et d’assister techniquement les équipes nationales de jeunes, et de contribuer à la mise en place et au bon fonctionnement‍ de l’Académie d’élite nationale”, comme indiqué ⁢dans le communiqué de la Fenifoot.

La Fenifoot, soucieuse de l’avenir ‌des jeunes en sélection, a confié l’intérim de l’équipe nationale à⁢ Zakaryaou Ibrahim (sélectionneur des moins‌ de 23 ans). Ce dernier, qui ⁢a‌ qualifié l’équipe des ⁢moins de⁤ 23 ans ⁢pour la première fois à la CAN, a déjà montré lors des deux premiers matchs de ⁤qualification pour la Coupe du Monde 2026 qu’il était à la hauteur⁣ pour ⁣diriger l’équipe nationale A. En tant que tacticien accompli, il a subi une défaite très serrée contre la Tanzanie (0-1), mais ⁣a réussi à remporter le match⁤ contre la Zambie. Un résultat obtenu malgré l’absence d’au moins trois cadres de l’équipe.

Le nouveau sélectionneur pourra donc compter sur son expérience et son travail avec la DTN pour faire briller le football nigérien au cours des deux⁣ prochaines années. La mission qui lui​ est assignée​ est tout à fait envisageable avec⁢ la régularité du ‌championnat local, la volonté de la⁢ Fenifoot et du ministère des Sports de promouvoir le football au Niger, sans oublier l’excellente génération de joueurs nés en 2017, détectée et formée par la DTN.