Rejetés même par Lucifer : les séparatistes sous le feu des critiques d’Atanga Nji

Le ministre des Affaires territoriales, Paul Atanga Nji, a une fois de plus suscité des réactions mitigées à travers le pays avec ses⁤ propos plutôt inhabituels à Bamenda.

Le mercredi 13 décembre, Atanga Nji a affirmé ⁤que même Lucifer a rejeté ‌les combattants séparatistes pour leurs nombreux actes criminels dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. S’exprimant au bureau du gouverneur du Nord-Ouest, il⁣ a déclaré ‌: ‌”L’Etat rejettera toujours⁢ les terroristes. Et maintenant, la nouvelle surprenante est que même Lucifer rejette les terroristes. Le royaume de Lucifer est un⁢ temple du mal, mais Lucifer dit aux terroristes ⁤des régions du​ Nord-Ouest et du Sud-Ouest que ⁣nous leur ⁣avons demandé de commettre des atrocités, mais qu’ils ont commis bien plus ​que ce que nous attendions.”

Il a également transmis les salutations ⁣du chef​ de ⁣l’Etat,⁣ Paul Biya, et​ a encouragé les forces de sécurité à ​continuer de neutraliser les séparatistes. Il a également appelé la population, ‍en ⁢particulier les ​conducteurs de moto, à collaborer avec les forces de sécurité pour ramener la paix‍ dans‌ la région.

Le ministre ⁤Atanga Nji est connu ​pour ses déclarations‍ controversées, allant ⁤jusqu’à nier dans une émission de la CRTV en 2017 l’existence d’un problème anglophone. La phrase “les garçons dans les buissons” est attribuée au ministre pour son mauvais usage de la langue⁢ anglaise. Ses récentes déclarations⁢ à Bamenda laissent ​les Camerounais se demander ⁤pourquoi⁣ il utilise des références bibliques inappropriées pour son agenda politique.