Tchad: la controverse autour de l’addiction vestimentaire du général Mahamat Idriss Déby fait rage

Le train de vie luxueux du président ‌tchadien, Mahamat‌ Déby, fait​ actuellement ‍couler beaucoup d’encre. En effet, selon les récentes ⁢révélations explosives de Mediapart,⁤ il aurait dépensé plus de 900 000 euros⁣ en costumes sur mesure et accessoires auprès‍ d’un célèbre tailleur parisien⁣ en seulement un an. Une somme ​astronomique qui ne passe pas inaperçue⁣ auprès de l’opinion publique.
En seulement quelques mois, le président tchadien se serait offert pas moins de‌ 57 ⁢costumes ​haut de gamme, pour ⁣une ‌valeur moyenne de‌ 10 000 euros⁢ chacun. ‌Soit plus d’un costume par ⁣semaine ! Et ce n’est pas tout, ‌il aurait également acheté plus d’une centaine⁤ de chemises, 8 abacosts et 9 sahariennes. Des⁢ dépenses extravagantes dans un pays où la population souffre encore d’un manque d’accès aux services de base, tels que l’eau potable et l’électricité.
Face à ces dépenses pharaoniques, de ‌nombreux ‍Tchadiens et internautes africains ⁢ont exprimé leur indignation ⁤sur les réseaux sociaux. Certains​ dénoncent ces folies vestimentaires en affirmant que “ces chiffres donnent‌ le tournis” et qu’il n’y aura pas de place en enfer pour‍ de ‍tels actes. D’autres soulignent également ‌l’importance de soutenir les stylistes locaux plutôt que de dépenser à l’étranger.
Cependant, certaines voix nuancent ces critiques en affirmant que “si un dirigeant‌ s’habille bien, où est le mal⁣ ?”. Malgré ⁤tout, la polémique​ enfle et risque de ternir davantage l’image du nouvel homme fort de N’Djamena. En effet,‍ cette affaire ne fait qu’ajouter aux nombreuses critiques déjà ⁢faites envers le président tchadien.
En définitive, cette affaire met en lumière⁤ l’écart de richesse et de moyens entre⁤ les gouvernants et ⁣les citoyens dans de ‌nombreux pays africains.