Guerre au Soudan : Le Japon et l’UNICEF unissent leurs forces pour aider les populations vulnérables

Le​ gouvernement japonais et l’UNICEF ont annoncé aujourd’hui leur collaboration pour⁤ apporter une aide humanitaire ⁢aux​ réfugiés, rapatriés et communautés hôtes des provinces du Ouaddaï, Sila et⁤ Wadi⁤ Fira au Tchad. Ces‍ provinces ont ​été touchées⁤ par le ⁢conflit au Soudan, entraînant l’arrivée de plus d’un demi-million ‌de personnes, dont ​de nombreux enfants, sur‌ le territoire‍ tchadien. Cela a ⁤créé de ‍graves ⁢difficultés pour les provinces d’accueil qui peinent à fournir des ‍services sociaux de base.

Grâce à une contribution de⁤ 1 280 000 dollars ‌du gouvernement japonais,⁢ l’UNICEF va‍ fournir une aide ​à 40 ⁢000 personnes, en leur offrant⁣ des soins de santé, des services ‌d’hygiène et ‌une alimentation adéquate pour renforcer ‌la résilience et la cohésion sociale dans l’est du Tchad. ⁣Ce partenariat permettra également de traiter 2 000 enfants de moins de ⁢cinq ans souffrant de malnutrition sévère.

L’UNICEF veillera également à ce‍ que 40 ‍000 personnes‍ aient accès à de l’eau potable, des installations sanitaires et des‌ articles d’hygiène, ainsi qu’à des‍ informations sur la cohésion sociale et⁤ la prévention des conflits pour les communautés hôtes. Jacques Boyer, représentant de ‌l’UNICEF au Tchad,⁤ a déclaré que cette contribution était‌ essentielle pour répondre aux⁤ besoins immédiats des réfugiés et des communautés hôtes touchés⁢ par‌ la crise soudanaise.

De son côté,⁤ l’ambassadeur japonais, Takaoka Nozomu, s’est dit satisfait d’avoir ‍pu inclure ⁣ce projet dans‍ le budget‍ japonais de l’année 2023. Ce ⁢partenariat ⁤de longue date entre l’UNICEF et le⁣ gouvernement japonais a permis de répondre aux besoins essentiels des enfants tchadiens⁤ en matière d’éducation, de ⁢santé, de protection, d’eau, ⁤d’hygiène et d’assainissement.