NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA CHAMBRE MUNICIPALE DE BISSAU: LOBATO NOMMÉ !

Le ministre de l’Administration territoriale et du pouvoir local, Marciano Silva Barbeiro, a⁢ pris la décision de nommer intérimairement José Anastácio Medina Lobato en⁢ tant que​ président de la Municipalité ⁢de Bissau (CMB). Cette nomination ⁤fait ‍suite à la suspension de​ Júlio César⁢ Nosoliny, survenue vendredi 22‌ décembre 2023, par le biais du décret n°038/2023.

M. Silva Barbeiro, également membre du Mouvement pour l’alternance démocratique (MADEM-G15), a justifié⁤ sa décision en expliquant qu’il était ‌nécessaire d’assurer le bon fonctionnement des services de la Mairie de Bissau. Dans le souci d’une gestion administrative adéquate et​ efficace, ‍il a estimé indispensable de nommer un président et⁢ un vice-président intérimaires pour​ la CMB.

Le ministre a également⁤ nommé Fernando Gomes, ⁣ancien membre‌ du Parti de la rénovation sociale et actuel membre du MADEM-G15, en tant que vice-président de la CMB. Quant au poste de Secrétaire général de ​la Municipalité de Bissau, il sera occupé par Juviano Leopoldo‍ Correia Landim, Directeur exécutif de Homem Novo.

Cette décision de suspension et de ‍nomination a ⁢suscité de​ nombreuses réactions au sein de la classe politique‌ et de la population guinéenne. En effet, elle intervient ⁣à un moment de crise et de changements politiques majeurs dans le pays.

La suspension de Júlio César ​Nosoliny, membre⁣ éminent ⁤du Parti Africain de l’Indépendance de la Guinée et du Cap-Vert‍ (PAIGC), et la nomination d’un membre du MADEM-G15, ont été perçues comme une tentative du gouvernement de renforcer ⁢son emprise politique sur la ​municipalité de Bissau. Cette situation a suscité de vives réactions et des inquiétudes quant à l’impartialité et à la transparence de cette décision.

Ce ‍n’est pas la première fois que des​ tensions ⁤politiques surgissent autour de la gestion de la municipalité de Bissau, une ville clé pour‍ le développement économique et social du ‌pays. Il est donc essentiel que les institutions gouvernementales travaillent de manière ‍transparente et impartiale pour garantir le bon⁤ fonctionnement de la​ CMB et répondre aux besoins et‍ aux attentes ‌de la population.

En attendant, la‍ population guinéenne suit de‍ près l’évolution de la situation et espère que⁣ les différents acteurs politiques parviendront à trouver des solutions pacifiques ‍pour le bien du pays et ‍de ses citoyens. Cette affaire reste à suivre de ‍près.