Rencontre décisive entre le président de la Transition du Mali et le chef de la Minusma : quelle tournure pour l’avenir ?

Le président de la Transition, le‌ colonel ‍Assimi⁤ Goïta, a reçu ce vendredi au Palais⁢ de Koulouba le‌ représentant spécial du ⁢secrétaire général des ‍Nations Unies et chef de la Minusma, El-Ghassim Wane. Ce dernier ⁤est venu faire​ ses adieux au chef de l’Etat alors que sa mission touche⁤ à⁣ sa fin.

Au cours de cette rencontre, ⁢les deux hommes ont ‍échangé sur le retrait⁣ de la Minusma conformément​ à la résolution 2690⁣ du Conseil de sécurité. Une étape importante qui touche à sa ⁣fin. Le retrait ⁣de la Minusma est un processus en cours ‍et presque achevé. Selon El-Ghassim Wane, il ne‌ reste plus que quelques ​unités et⁣ l’objectif de retrait avant la fin de l’année sera atteint.

Une ‍bonne ⁤nouvelle pour le Mali et ses populations ⁣qui ont été soutenues par cette‍ mission de paix durant 10⁢ ans. Le chef de⁣ la ‍Minusma a également promis que‍ ce retrait⁣ se fera dans de ‌bonnes conditions.

Cependant, il n’est pas toujours​ facile de dresser un bilan après 10 ans d’action. Le représentant spécial de⁢ l’ONU avoue que ​même si beaucoup a été fait pour soutenir le processus⁣ de paix et la Transition​ en cours au Mali, il reste encore du chemin à parcourir pour ⁣atteindre⁣ toutes les attentes.

Mais une chose est sûre, les milliers de⁣ projets réalisés ont eu un impact positif sur les​ populations​ civiles, ​et la ⁤protection ⁢de ces dernières a été la priorité de la Mission. Bien sûr, le Mali a ⁢encore‍ des défis à relever, notamment face à la menace terroriste qui persiste. Mais El-Ghassim ‍Wane souligne que la mission de maintien ‌de la⁣ paix a ses limites ⁤et⁢ ne ​peut pas tout résoudre.

Il est⁤ alors nécessaire de tirer les leçons de ces dernières années pour améliorer⁤ les choses et ⁤garantir ⁤une paix et une sécurité ⁢durable dans le‌ pays. Finalement, ​le représentant spécial de l’ONU n’a pas manqué de souligner que le Mali peut être fier des progrès qu’il ​a accomplis au cours des 10 dernières années⁤ et que ces acquis doivent être mis à profit pour​ un avenir ⁣meilleur.

En concluant, il a exprimé sa⁣ conviction que le pays pourra surmonter ces défis et retrouver une ‍paix durable. ‌ Une⁣ déclaration d’espoir et ⁤de confiance⁣ en l’avenir ‌du Mali et de ses citoyens.