Arnaque d’emploi au Ghana : Fille camerounaise bloquée appelle à l’aide

Un Appel à l’Aide: ⁢Une Jeune Fille Victime d’une Arnaque à l’Emploi en Afrique de l’Ouest

Une jeune fille a​ contacté l’Agence de presse camerounaise pour raconter⁢ son histoire déchirante. Elle a été attirée dans ​une fausse opportunité d’emploi au Ghana par une amie, mais elle a fini ⁢par se faire arnaquer⁤ et laissée dans la pauvreté ‌et le désespoir.

Originaire de Bamenda, dans⁢ la ⁤région du Nord-Ouest, elle a dû quitter‍ son pays‍ pour chercher une vie meilleure ​dans‌ un autre ⁤pays. Son ⁢amie lui a fait ​miroiter un ⁣emploi ‍bien rémunéré au Ghana, et elle ⁢a tout de suite⁣ accepté l’offre. Mais à son arrivée, elle a découvert que c’était la plus grosse arnaque⁤ de ​sa ​vie.

Maintenant, elle se retrouve⁤ complètement abandonnée, sans ressources pour rentrer chez elle. “Je​ suis actuellement à ​Kassoa, au ​Ghana, ‌et je suis coincée depuis plus d’une semaine. Mon amie m’a appelée pour une opportunité‌ d’emploi, mais quand​ je suis ⁣arrivée ici, rien n’était comme promis. Je suis avec plus de 32 filles camerounaises‍ qui sont ⁣toutes dans la même situation que moi, et certaines d’entre elles ⁤ont même été obligées de se prostituer pour survivre. ⁤La situation est insupportable. Je vous en prie, publiez mon histoire et mon appel ⁢à l’aide, ⁤j’ai juste besoin de pouvoir rentrer chez moi. J’ai été trompée et‍ j’ai perdu toute ma famille, qui a dû ‍emprunter de l’argent ‌de tous côtés pour ​m’envoyer ‌ici, mais je n’ai rien à ‌leur montrer en retour.”

La⁣ jeune fille, qui ‍préfère garder ‌l’anonymat ⁣par ​peur ‍de représailles, demande aux personnes de bonne‍ volonté de contacter l’Agence de presse camerounaise si ⁢elles veulent l’aider. Elle craint⁤ que si ses‍ ravisseurs se‌ rendent compte qu’elle a⁣ parlé à la presse, ils puissent⁣ lui faire du mal. “Mon ​amie, qui ‍m’a présenté l’opportunité d’emploi, est ⁣introuvable. ​J’ai perdu‌ 650‌ 000 francs ⁤CFA ⁤et je ne sais⁣ même pas à qui l’argent a été remis. Elle m’a donné un numéro de téléphone pour que je​ fasse le virement à l’entreprise, mais dès que j’ai commencé à avoir des doutes sur la légitimité⁤ de l’offre,⁣ elle a⁢ commencé à être agressive avec moi.⁢ Puis, un jour, elle a tout ‍simplement disparu. Je suis désespérée et démunie.”

L’Agence ⁣de ⁢presse camerounaise a déjà‌ publié des‌ histoires similaires d’arnaques à ‍l’emploi au Nigeria, ​au⁢ Ghana, en Guinée, ⁢au⁢ Mali et dans ‍d’autres pays d’Afrique de l’Ouest. Malgré‍ les ‌multiples avertissements, de nombreuses​ personnes continuent ⁣de tomber dans ces ‍pièges. En espérant que cette histoire‍ touchante trouvera des personnes bienveillantes prêtes à aider cette jeune fille à retrouver ⁤sa liberté et sa ‌dignité.