Levée de la suspension des importations au Niger : Niamey adresse un message clé aux opérateurs économiques

La​ levée de la suspension⁤ des importations au Niger n’a ‌pas été bien reçue ‌par les autorités.

Après la levée de la mesure de suspension des importations ⁤à‌ destination ⁢du Niger, les autorités nigériennes ne se sont pas montrées enthousiastes⁣ et restent vigilantes.

La Chambre de commerce et d’industrie du Niger a dénoncé les sanctions injustes et illégales imposées par la CEDEAO, notamment la fermeture des frontières, dans le but de bloquer le commerce avec le pays dirigé par le⁣ Général Abdourahmane Tiani. Selon la chambre, ces mesures sont toujours en vigueur et il est donc important⁢ pour les opérateurs économiques ​de continuer à utiliser les ports et les ​corridors qui ont facilité le commerce depuis les événements⁤ du 26 juillet 2023.

En effet, cette décision de levée de‌ suspension a été prise après l’encombrement de la plateforme portuaire de Cotonou,‍ comme l’a souligné​ Kristof Van Den Branden, directeur commercial du port, lors⁣ d’une interview sur BIP FM jeudi matin.

Cependant, depuis le coup d’État du 26 juillet 2023, les relations entre‍ le‍ Bénin et le Niger se sont détériorées. Les relations ⁢militaires‍ ont également été affectées, ‍avec ​la​ résiliation ​de l’accord entre Niamey et Cotonou ​par les⁣ putschistes.

Dans son discours sur l’état de la nation au parlement jeudi 21 décembre 2023, le ‌président béninois, Patrice Talon, a exprimé son désir⁤ de normaliser les relations avec son voisin. Malgré la levée de la suspension des importations, les tensions⁣ entre les deux pays subsistent et il ⁤est important pour les opérateurs économiques de faire preuve de prudence ⁢dans ‌leurs activités.

Cette situation souligne une fois de plus l’importance pour ⁢les entreprises de se tenir informées et de suivre attentivement les développements politiques dans la région, pour éviter les perturbations potentielles dans leurs activités commerciales.