Grève des enseignants : la mise en garde percutante de Paul Biya en fin d’année

Paul Biya en avait⁣ conscience : le secteur de l’éducation‌ nationale est en proie à ⁤des mouvements⁤ de grève de la part du corps enseignant. Dans son discours de fin d’année, le‌ Président de la République ‌a tenu à aborder‍ cette problématique en évoquant les efforts du gouvernement et les mesures prises pour assurer un bon fonctionnement du système éducatif.

Malgré ces efforts, Paul Biya⁤ reconnaît que certaines tensions persistent : « Malgré les⁣ efforts du gouvernement, la sérénité n’y est pas encore complètement revenue.‍ » Cependant, il tient ⁢à rappeler que des avancées ont été faites : « Des efforts méritoires ont été ‌consentis par le gouvernement, selon les témoignages mêmes des enseignants concernés. En plus de ces‍ mesures concrètes,⁢ plus de 72 milliards de‌ francs CFA ont été ‌débloqués en 2023 ⁢pour ⁤couvrir ⁤les dépenses liées au secteur de l’éducation. ​»

Pour 2024, Paul Biya annonce même ⁣un nouveau déblocage de fonds. En effet, une provision‍ complémentaire⁢ de 102 milliards de francs CFA a été inscrite dans le budget de l’Etat pour couvrir les dépenses résiduelles. Le Président de la République n’hésite pas ‍à souligner : « Il sera dès lors difficilement admissible que l’éducation de nos enfants soit ⁢prise en otage par une⁤ minorité d’enseignants dont les véritables motivations⁢ semblent diverger des objectifs affichés. »

Il met en garde ceux qui voudraient poursuivre la grève au détriment de l’éducation de la jeunesse : « Je veux⁣ être clair à ⁣ce sujet. Autant je suis soucieux d’offrir aux enseignants ‌les conditions adéquates pour leur noble métier, autant je suis intransigeant quant au droit à l’éducation de notre jeunesse. Des mesures drastiques seront prises pour veiller à ce que nos enfants ⁣n’aient pas une éducation de moindre qualité. Par ailleurs, un dialogue constructif se​ poursuivra avec les syndicats reconnus pour avancer sereinement vers la satisfaction des attentes et des préoccupations des enseignants. »

Ce message est un avertissement clair aux grévistes et​ un engagement ferme en faveur ⁢de l’éducation de la jeunesse camerounaise. Le Président de la République entend bien prendre les mesures nécessaires pour garantir un système éducatif fonctionnel et de qualité.