Gang de braqueurs camerounais arrêté au Togo: Les détails de leur capture révélés

La police du Togo a récemment procédé à l’arrestation de deux membres d’un gang de braqueurs opérant à Lomé, la⁤ capitale du pays. Cette arrestation est le résultat ⁣d’une enquête‍ menée ⁤suite à une série de vols à main armée de voitures de luxe signalés par les unités de police et de gendarmerie dans la ville.

Le dernier incident en ⁤date⁤ a eu lieu le 7 décembre 2023, lorsque deux individus⁤ ont abordé un pasteur ⁤en lui ⁢demandant ⁣de les conduire avec ​sa propre voiture, une Toyota Highlander, sous prétexte de ⁤prier pour leur frère malade. Face au refus du‌ pasteur, les suspects sont revenus accompagnés d’un complice et ‍ont finalement braqué⁣ leur victime et les fidèles présents, avant de partir avec la voiture volée.

Cette⁣ agression a ‌conduit à l’ouverture d’une enquête par la ⁢Brigade Régionale d’Intervention de la Direction Générale de la Police Nationale (BRI-DGPN). Grâce ⁤aux⁣ témoignages des victimes et​ à l’utilisation de preuves⁣ technologiques, les enquêteurs ont réussi à identifier et à localiser deux suspects, résidant près de la frontière ghanéenne. Ces derniers ont été arrêtés le 5 janvier 2024 avec l’aide de la Brigade Anti-Criminalité de Yokoê. Les deux individus ont été formellement identifiés par les victimes et l’un‌ d’entre eux, A. Éric, a avoué avoir agi en collaboration ‍avec deux autres complices, surnommés ‌Martial-1 et Martial-2.

Plus tôt dans la semaine, la‍ Brigade​ de Recherche de la Gendarmerie ‌Nationale avait également arrêté deux ressortissants camerounais, soupçonnés de tentative​ de vol à Zanguera. ⁣Ces suspects ont été ⁣remis à la BRI-DGPN, ​dans le cadre de la collaboration entre les différents services ⁤de​ sécurité. Il a été confirmé qu’ils étaient également liés au gang de braqueurs, étant les complices d’un⁤ certain N. ⁢M. Clément Didier, alias Tony Yves, actuellement en détention​ depuis‍ mai 2020 pour des vols à main armée de voitures de ‌luxe.

Le gang était⁤ bien organisé et ses actions ne sont ⁣pas le fruit du hasard. Lorsque N.⁢ M. Clément⁢ Didier recevait des commandes de voitures de luxe‍ à travers sa société ​au Cameroun, il envoyait des photos de ces voitures à ses complices à Lomé. Ces derniers sillonnaient la ville ⁣afin de repérer les véhicules correspondants​ et de suivre leurs conducteurs pour découvrir leurs ‌habitudes et⁤ localiser⁤ leur domicile. Une fois ⁤que la victime ‌rentrait chez elle, les braqueurs faisaient irruption,⁤ prenaient‍ en‍ otage les occupants à ⁤l’aide de leurs pistolets automatiques fournis par N. M. Clément Didier, ‌et fouillaient la maison pour voler des objets de valeur. Pendant ce temps, l’un des membres du gang ‌conduisait la voiture volée jusqu’au Bénin, en passant par Afagnan. Les braqueurs prenaient ensuite la fuite à moto, avec les voitures volées qui étaient ensuite revendues au Cameroun ou au Nigeria.

Lors de l’enquête, les deux ‍armes utilisées par​ les braqueurs, deux pistolets semi-automatiques Glock 19, munis​ de chargeurs et de munitions de calibre 9 mm, ont été saisies.

Le gang de braqueurs a été⁤ responsable de ⁢plusieurs séries de vols à Lomé. Le 10 septembre 2023, ils ont séquestré les​ clients d’un salon de massage à Avédji pendant ⁤trois ‍heures, avant de s’enfuir avec une voiture de marque MG et une autre Jeep Cherokee. Deux jours plus tard, ils ont tenté de voler une voiture ⁤Hyundai Santa ‍Fe dans une propriété à Yokoê. Ils ont retenu les ⁣occupants en⁢ otage et les ont dépouillés pendant quatre heures, mais ont finalement renoncé à voler le véhicule car il ne correspondait pas à la demande de leur commanditaire. ⁤Le 14 septembre 2023, ces malfrats ⁢ont pénétré de nuit dans une maison à Agbalepedo et après‍ avoir retenu les habitants en otage, ils ont volé une voiture⁤ de marque Toyota ⁢de type Prado TXL.

N. ⁣M. Clément Didier alias Tony Yves, I. Martial, E. Martial, A. Éric et D. François alias Pasto seront bientôt présentés devant le Procureur de la République de Lomé pour ‍répondre de leurs actes. D’autres membres de⁤ ce réseau sont en fuite et sont activement recherchés ⁢: Jojo, Etémé, Barthelemy,‌ Thierry et​ Fabrice.

La Police Nationale en​ appelle ‍donc ​à tous‍ les témoins qui pourraient connaître la position ou la location de ces individus de les signaler⁣ au poste​ de police ⁢ou de gendarmerie le plus proche, ⁤que ce‍ soit au Togo, ⁣au Cameroun ou au Bénin. ​Grâce à la coopération ‌entre ⁢les services de police des trois pays, ces ⁢fugitifs pourront‌ être appréhendés et tenus responsables de leurs actes.

La police exprime sa ‌gratitude à la population⁢ pour sa collaboration permanente et demande à chacun de faire preuve d’une vigilance accrue.