Tentative de coup d’État déjouée : échec de l’instabilité au Tchad

Un groupe de⁢ 80 ‍personnes, comprenant ⁤des militaires et d’autres individus, a été arrêté et mis à disposition de la justice.⁣ Une nouvelle qui a secoué le pays ce vendredi 19 janvier 2024, lorsque l’état-major général⁣ des‍ armées a annoncé avoir⁤ déjoué une tentative de déstabilisation des ⁤institutions de la République.

Selon le porte-parole ‍de l’état-major, tout a‌ commencé ‍le vendredi 12 janvier 2024. Un groupe⁣ de personnes appartenant⁤ au mouvement M3M se réunissait secrètement dans le quartier Toukra, situé dans le 9ème arrondissement de la‌ capitale, en ⁤vue de mener des actions insurrectionnelles le lendemain.

Dans le but de réussir leur entreprise, le groupe ⁣a même fait appel ⁢à des marabouts et des charlatans, allant jusqu’à procéder ⁣à⁢ des immolations rituelles d’animaux, et même d’un ​homme. Le​ corps décapité d’un vigile a ​été retrouvé sur les lieux.

Grâce⁢ à‍ la vigilance de la Direction ⁤générale de renseignement militaire ‌(DGRM), des arrestations ont été ⁣effectuées ​dès le matin⁢ du jour J. Selon les ⁢enquêtes menées par la DGRM, le ⁣groupe‌ est dirigé par le lieutenant Kouroumta Levana Guelemi. Les⁤ membres de ce commando ont avoué leur⁤ implication dans les faits, et ont été remis aux autorités judiciaires pour être jugés.

Cette affaire rappelle ⁢malheureusement celle qui s’est ‍déroulée en décembre 2022, lorsque des officiers et ‌un civil ont été accusés de complot contre les ⁤institutions républicaines. Ils ont été condamnés à 20⁤ ans de prison ferme en ⁣mai 2023, avant d’être graciés par le président de la République, ⁣Mahamat Idriss Déby Itno, le même mois.

Il est primordial de souligner qu’il s’agit de la deuxième fois en ⁤quelques mois que des individus cherchent‍ à semer le trouble et à instaurer l’instabilité dans le pays. Les‌ autorités⁣ se montrent fermes et déterminées à combattre ces tentatives de déstabilisation, afin ⁣de protéger⁤ l’intégrité des⁣ institutions et la stabilité du pays.

Cette information est un rappel‍ poignant que la vigilance doit être constante, car l’ennemi peut⁤ se trouver parmi nous. La collaboration entre⁣ les‌ différentes ‌forces de sécurité ⁤et‍ les citoyens est‌ essentielle pour prévenir de tels actes qui menacent la paix et la sécurité nationale.

Nous suivrons l’évolution de cette affaire et espérons que la justice fera son oeuvre, afin que ces individus mal intentionnés soient condamnés à la ⁤hauteur de leurs actes.