Burkina Faso : Amnesty réclame la libération de Dr Daouda Diallo

Considéré comme un défenseur⁣ des droits⁤ humains‍ au Burkina Faso, le Dr Daouda Diallo est actuellement ⁤emprisonné depuis plus de 50⁣ jours. Le 1er décembre 2023, ⁣il a été enlevé ‌de force par ‌des éléments de sécurité et emmené vers une destination⁣ inconnue, sans aucune information officielle ​de ⁢la part du ‍gouvernement sur son lieu ‌de détention.

Amnesty International a lancé⁤ un appel urgent aux autorités⁢ burkinabé pour libérer immédiatement le défenseur des droits humains et mettre fin à son enlèvement, considérant cette action comme⁣ un‌ moyen de museler la dissidence.

Dans⁢ leur communiqué, Samira‍ Daoud, directrice⁤ d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest,‍ dénonce l’utilisation de la‌ violence et de l’intimidation par le gouvernement envers les défenseurs des droits humains ⁤et appelle⁣ à un respect et une⁤ protection de ces droits pour tous.‍ Elle ‌exhorte également ⁣les autorités à ⁤ la transparence quant au‌ processus d’arrestation de Dr Daouda.

Le ⁣Dr Daouda Diallo ⁢est le secrétaire général du collectif contre l’impunité et la stigmatisation communautaire (CISC) et fait partie‌ des défenseurs des‍ droits humains au Burkina Faso qui critiquent la politique des militaires au pouvoir. Cependant, ​il n’est pas le seul à​ être victime⁢ d’enlèvement, car de nombreux membres‍ de la société ‌civile et journalistes ont également été pris ⁣pour cible.

Il ⁣est temps pour les⁤ autorités⁣ burkinabé de mettre fin à cette répression et ⁤de garantir les droits‍ humains pour tous.