Une délégation soudanaise à Rome pour exhorter l’action internationale contre la guerre

Une délégation du‌ SPLM-N (Revolutionary Democratic Current), un groupe clé des coalitions pro-démocratiques ⁣soudanaises (FFC et Tagadum), s’est récemment rendue à Rome pour rallier le soutien⁢ international dans leur quête pour ​mettre fin à la guerre dévastatrice qui sévit dans leur pays. Cette ⁣visite de trois jours ​(du 31 janvier au 2 février) avait pour objectif de⁤ sensibiliser à l’urgence ⁢de la situation et d’appeler à une action concertée de la part de la communauté ⁤internationale.

En effet, le conflit entre l’armée et les ​forces paramilitaires ‌de soutien rapide, qui en est maintenant à son ​dixième mois, a entraîné une crise humanitaire ⁣sans précédent. La délégation, dirigée par Yasir Arman, a rencontré des représentants de différents acteurs clés,⁣ tels que la Communauté⁢ de Sant’Egidio, le ⁣ministère italien‍ des Affaires étrangères, le Vatican et les⁣ médias italiens. Lors de ces rencontres, les discussions ont porté sur la nécessité urgente d’un cessez-le-feu, de la protection⁢ des civils ‍et⁣ de l’acheminement de l’aide humanitaire.

Le SPLM-N a également souligné l’importance des forces civiles dans la‌ recherche ⁣d’une solution pacifique⁣ et transparente, en accord ​avec les aspirations de la révolution de décembre et en démantelant⁤ les vestiges de l’ancien régime. Ils ont informé les représentants italiens et du Vatican des‍ efforts en cours pour unifier l’opposition sous la ⁢bannière de la coordination des forces ⁢civiles démocratiques (Tagadum).

Grâce à leur action, de nombreuses institutions italiennes se sont engagées à soutenir les ​initiatives anti-guerres et ont exprimé leur⁢ volonté de faciliter des auditions parlementaires sur la question. Le Vatican a notamment souligné son engagement à mettre fin‍ au conflit et à soulager les souffrances humaines.

La délégation du SPLM-N a conclu sa visite ⁤en lançant un appel à l’action ⁤à tous les citoyens soudanais, ​tant à l’intérieur qu’à‌ l’extérieur du pays. Ils ont ⁤appelé à l’unité pour exiger la fin de la guerre et le retour⁣ à un régime civil. Ils ont également lancé ‍un appel à participer à une campagne mondiale visant à ‍faire pression sur la communauté internationale‍ pour qu’elle ​prenne des mesures décisives et soutienne une résolution pacifique du conflit.