Attaque terroriste en Nigeria : 4 policiers tués dans une attaque contre le quartier général de la police dans l’État de Borno

Les ⁣rapports⁢ militaires ​à SaharaReporters‍ ont confirmé l’attaque qui a eu lieu samedi après-midi dans la région de Gajiram, ​au nord-est du Nigéria. C’est une nouvelle tragique et choquante, mais malheureusement pas surprenante dans cette région instable ⁣et en proie ⁤aux attaques terroristes. Selon⁢ un⁤ expert en sécurité ‍de la région ​du Lac Tchad, Zagazola Makama, cette attaque a été menée par la faction de Boko Haram soutenue ‍par l’Etat Islamique, également connue sous le nom‍ de Province ​de ⁤l’Etat Islamique en‍ Afrique de l’Ouest. Au moins quatre policiers ont ⁢été tués⁤ lors⁣ de ​cette attaque violente contre⁤ un‍ commissariat de police.

Le⁤ village ‌de Gajiram, situé à 73 kilomètres⁣ de la capitale de⁢ l’Etat de⁣ Borno,​ a été ⁢le théâtre de cette tragédie qui s’est déroulée vers⁣ 1h ‍du ​matin. Les terroristes, déguisés et infiltrés dans la ville la veille ⁢au soir, ‍se sont dirigés ⁢directement​ vers le poste de police⁣ et ont ouvert le feu sur les policiers. Cet⁤ acte‍ odieux et ‍cruel ‌ne peut⁣ être toléré et doit être ⁣condamné avec la plus grande véhémence.

D’après plusieurs⁢ sources, les policiers⁣ ont ⁢répondu aux tirs et⁤ ont réussi à empêcher ‍les terroristes⁢ de‌ mettre le feu aux‍ quartiers de police. Cependant,‌ lorsque les troupes de l’opération Hadin Kai sont intervenues, les terroristes​ se sont⁣ enfuis. Malgré leur fuite,​ cette attaque a coûté la vie à​ quatre membres des forces de l’ordre. La mort du leader de Boko Haram, Abubakar⁤ Shekau, n’a malheureusement pas apporté la paix et la sécurité tant espérées ‍dans la région. Au contraire, l’EIAO ‌a renforcé son‍ emprise dans certaines localités ⁢autour du lac Tchad, ‌augmentant ainsi ses effectifs grâce aux nombreuses défections de combattants de ⁣Boko ⁣Haram.

Bien que⁤ l’armée‌ nigériane déclare régulièrement avoir vaincu‍ l’insurrection, les attaques terroristes continuent ‌de faire des⁤ victimes et de déplacer⁤ des millions ‍de personnes dans les Etats d’Adamawa, Borno et Yobe.