Programme en Guinée-Bissau : le FMI critique le faible rendement mais augmente son financement

Une mission s’est rendue en Guinée-Bissau et a recommandé le déblocage d’une nouvelle tranche de financement de plusieurs millions de dollars en ⁤mai. Le Fonds monétaire international (FMI) ​a reconnu que le​ Programme‍ de financement élargi mis en⁢ place il y a un an a connu des performances en deçà des attentes, ‌mais ​a‌ tout de même approuvé les quatrième ⁣et cinquième évaluations, permettant​ ainsi le déblocage ⁣de 8,2 millions de dollars en mai, sous réserve de l’approbation finale du Conseil d’administration du FMI.

Dans une note publiée sur⁤ son site mardi dernier, la ⁤mission du FMI a noté que les performances du programme ont été affectées par un environnement économique‍ et sociopolitique difficile. Cette mission, qui s’est⁣ tenue du 28 février à hier, a déclaré que les performances ⁢du programme lors des quatrième ‌et cinquième évaluations ont été en deçà des attentes en raison de cet environnement.‌ Le chef de la mission a précisé dans la​ note que les recettes fiscales⁢ minimales n’ont pas été atteintes lors des ‌dates⁤ de test ‍de septembre et décembre, ‍principalement en raison de ​réductions ​fiscales sur le riz et ⁣les combustibles introduites au cours du dernier trimestre de l’année.

De plus, le‍ seuil⁢ de⁤ dépenses salariales n’a pas été atteint en septembre en raison d’économies inférieures à ​celles prévues provenant du recensement de 2022. Heureusement, une politique rigoureuse de gel des embauches a ⁣permis de limiter légèrement les dépassements ‌en décembre. La note souligne que bien que certains retards aient été constatés⁣ dans le programme de réformes structurelles, le ⁤gouvernement ⁤demeure déterminé à mettre en oeuvre les ​politiques soutenues ‌par le FMI.

Cependant, l’organisme basé à Washington⁤ reconnaît que les défis à relever sont importants et que le soutien continu des partenaires internationaux est crucial. Selon la mission⁢ du FMI, “améliorer la ​mobilisation ⁤des ressources intérieures‍ et⁤ renforcer les contrôles de dépenses seront des⁣ éléments‌ essentiels pour soutenir⁤ la consolidation ⁣budgétaire et réduire la dette publique”. Par conséquent,⁤ elle recommande que les autorités de la Guinée-Bissau fassent des efforts pour atténuer les risques budgétaires liés aux entreprises publiques, améliorer la gestion financière et de la ‌dette, et renforcer la gouvernance.

En conclusion, la mission insiste sur l’importance‍ de la stabilité politique pour ‍soutenir ces réformes. Le Programme de financement élargi, en ​place depuis janvier 2023, met ⁤à⁣ disposition de la Guinée-Bissau⁤ environ 47 millions de dollars pour aider à ajuster son économie.