Conflit sanglant en Éthiopie : Amhara et Tigré s’accusent mutuellement de provocation dans la zone du Sud Tigré

Des affrontements​ ont eu lieu à Raya Alamata, une région du sud du Tigré contrôlée par les forces Amhara,‍ provoquant des tensions ⁢entre les deux parties. ⁤L’administration régionale d’Amhara a vivement critiqué la réponse de l’administration⁢ intérimaire du Tigré concernant la prétendue incorporation ⁢de ces régions dans les ​programmes éducatifs et les cartes d’Amhara.

En réponse, l’administration intérimaire a accusé ​la région⁤ d’Amhara‌ de mener des⁣ actions​ irresponsables pour démanteler le Tigré.‌ Les autorités d’Amhara ont⁤ également déclaré ⁤que ces‍ régions, nommées Wolkait et Raya, ⁣ont ​des questions⁤ d’identité‌ et d’autonomie de longue ⁢date. Cependant,​ l’administration intérimaire a qualifié ces actions de provocatrices et‍ a appelé Amhara à se concentrer sur les besoins de ​la population plutôt que sur les questions politiques concernant les cartes.

Des attaques ont été menées​ par les forces du Tigré à Raya Alamata, mais le chef de ⁣la communication de l’administration intérimaire du Tigré​ a réfuté‌ ces​ allégations ​et a accusé Amhara de violer le territoire du Tigré. De ⁤plus, le conflit entre les ​forces Amhara et ⁣Tigré ​a⁢ été signalé depuis février 2024, mettant‍ en péril la paix établie par l’accord ‍de Pretoria.

Malgré les avertissements de la communauté du renseignement américaine concernant⁤ les questions territoriales non résolues pouvant ​conduire ‌à un regain ⁤de ‌conflit, ⁢le gouvernement ​fédéral n’a pas‌ encore commenté la situation.