Samuel Eto’o, président de la FECAFOOT encore en justice : Tout savoir sur la plainte devant le TAS

Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), est une nouvelle⁢ fois ​confronté ⁢à des problèmes juridiques. Cette fois-ci, cinquante-cinq acteurs ⁢du football camerounais ont déposé une plainte⁤ contre⁤ lui, et treize membres du Comité⁤ exécutif de la Fécafoot, auprès du Tribunal⁢ arbitral du sport (TAS) à Lausanne ⁤en Suisse, le 15 mars 2024.

Parmi les plaignants, on⁤ retrouve des membres de clubs, des ⁢dirigeants, ‌la Ligue de football professionnel du Cameroun⁤ (LFPC), ainsi qu’un journaliste. Ils demandent la suspension⁢ de Samuel Eto’o de ses fonctions à la tête ‍de ⁤la Fécafoot.

Cette plainte fait suite‍ à la rupture unilatérale du contrat entre la ​Fécafoot et l’équipementier Le Coq Sportif en juin 2022, ​au profit de la société One All Sports. Les plaignants ⁣accusent Samuel Eto’o ​de ne pas avoir‍ respecté les règles éthiques de la⁤ Fécafoot dans cette affaire et‍ réclament des​ réparations financières d’environ 10 milliards de FCFA.

Selon les informations de 237Actu,​ les plaignants reprochent à Samuel Eto’o d’avoir ‌violé plusieurs articles du Code éthique de la Fécafoot, ⁢notamment en utilisant son poste ⁣à des fins personnelles ⁤et en profitant de sa position pour obtenir des avantages financiers. Les requérants dénoncent également⁢ des manquements ​au Code éthique de la‍ FIFA concernant les activités de⁢ paris sportifs et de jeux d’argent.

Selon une‌ source⁢ de Sport news africa, les plaignants demandent également au TAS de contraindre Samuel Eto’o à rembourser sur ses ⁢propres fonds les frais engendrés par les ruptures des ⁣contrats avec ⁤l’entraîneur ‌Antonio Conceiçao et l’équipementier Le Coq Sportif. Pour le ⁢premier dossier, la Fécafoot a déjà été condamnée à ⁣payer une amende de plus‍ d’un milliard de FCFA à l’entraîneur portugais, et ​les‌ coûts de​ rupture du deuxième contrat ne sont pas encore connus.

Cette plainte a ‌été déposée alors que la Confédération ​africaine de football (CAF) mène une enquête sur Samuel Eto’o pour un supposé⁣ trucage de ‌match⁤ de deuxième division au Cameroun. Les résultats de cette ​enquête ⁣pourraient bientôt être rendus publics.​ Affaire à suivre de près.