Rumeur de tentative de putsch déjoué : l’État-major réclame une condamnation des suspects !

L’armée guinéenne est en alerte face à la crise ⁢politique actuelle. Le porte-parole de l’état-major général, le brigadier général Samuel Fernandes, a insisté sur l’importance ⁤pour la⁤ justice de mettre en place des mécanismes permettant le règlement rapide des accusations de tentative ​de coup ‌d’État.

Lors d’une déclaration⁤ à la⁢ presse ce lundi 1er avril, après​ avoir visité plusieurs bases militaires pour⁢ dissiper les rumeurs de ‌coup d’État​ et sensibiliser les soldats ⁤à ‍ne ‍pas se mêler de politique, le commandement a également​ rappelé que toute personne est susceptible ‌de commettre des crimes, d’y​ participer⁢ ou d’être ⁤accusée.‌ Cependant,‍ c’est ⁣au tribunal de clarifier ces accusations, car ce sont les citoyens qui souffrent lorsque les armes sont utilisées.

Le ⁣porte-parole a souligné que‌ la visite visait à ⁣sensibiliser les ‍militaires à rester à​ l’écart des ‌querelles⁣ politiques, car certaines personnes utilisent les réseaux sociaux pour propager des informations fausses et destabilisantes. Il a également ​rappelé que‍ l’armée guinéenne est unie et défend le ‌principe “un pour tous, tous ⁤pour un”.

Le vice-chef d’état-major des forces armées, Mamadu Turé, a averti les soldats qu’ils doivent être conscients que⁢ s’ils prennent les ⁣armes pour se battre entre eux, ce sont eux qui⁣ en subiront ⁤les conséquences, avec des arrestations‌ et des détentions. Il ‍a également souligné que les politiciens de ‌Guinée-Bissau ont‍ tendance à blâmer ⁤les autres lorsqu’ils ne sont⁤ pas au pouvoir, mais il est essentiel que l’armée reste‍ unie‍ pour garantir la paix et la stabilité.

En tant que ‌chef adjoint de l’état-major de​ l’armée de⁢ terre, Bauté Yanté‍ Na Man a également rejeté​ les accusations contre lui, soulignant qu’il est une personne pacifique et que les forces armées ont pour ‌fonction de ​suivre le commandement ⁢de leurs supérieurs. Il a également rappelé ‍que si un​ militaire suit les ordres ‌d’un politicien, c’est à ses risques et ‍périls.

Il est temps que la Guinée-Bissau se concentre sur la construction de​ son avenir ⁣et laisse ces querelles politiques de ‌côté. La cohésion au sein de l’armée est essentielle pour ⁤garantir‌ la paix et la sécurité du pays, ainsi‍ que pour attirer‌ les investisseurs. L’armée se doit d’être unie et de servir le peuple, et non les politiciens.