Le rendez-vous tant attendu de l’Afrique : Paul Biya et sa décision cruciale

Paul Biya et son choix crucial sont la rencontre tant attendue de l’Afrique. Le protocole et les statuts du Fonds⁣ monétaire africain (FMA) viennent d’être ratifiés par⁢ la commission des‍ affaires ⁣étrangères de l’Assemblée nationale du Cameroun, portant un nouveau coup à l’indépendance financière du​ continent.

Suite à l’adoption des statuts de la FMA par la ⁣Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union‌ africaine ‌en juin 2022, cette⁢ décision a ​été prise le 11 novembre de l’année ‌dernière. L’objectif du Fonds monétaire africain est de promouvoir une croissance⁢ partagée en Afrique et de garantir la stabilité macroéconomique. Son siège sera​ à ⁤Yaoundé, la capitale du Cameroun.

Ainsi, le ​continent pourra cesser de compter sur les institutions⁤ financières étrangères et proposer des ⁣solutions africaines aux crises​ économiques grâce ​à cette institution.‌ La ratification de ces accords constitue une ‌étape⁣ historique‌ pour l’intégration monétaire de l’Afrique ‍et l’utilisation des ressources africaines ‍pour notre développement.

Selon le ministre camerounais des Relations extérieures, Lejeune Mbella, avec un capital anticipé ​de 67 milliards de dollars, la ratification de ces accords est nécessaire pour que nos États soient en mesure de relever les défis économiques actuels et futurs‌ dans leur ensemble. L’objectif ‌à long terme de⁢ la‌ FMA sera d’aider les pays ‌africains qui ont besoin d’une aide financière ou de chocs économiques en leur proposant des prêts à des taux ⁣d’intérêt plus ‍bas. ⁢En outre, il contribuera à la promotion du commerce intra-africain et au financement de projets d’infrastructure continentaux.

Ce mécanisme de⁤ solidarité paneuropéen est nécessaire, selon⁢ la ministre Mbella M Bella, pour que nos États soient‌ en mesure de​ relever les défis économiques actuels et ​futurs dans leur ensemble. Cette institution permettra à l’Afrique ‌de s’appuyer sur ses propres ressources plutôt que sur une seule ⁤aide extérieure pour assurer ​sa résilience financière.

L’urgence ⁤de la crise constitue une étape décisive dans l’émancipation du continent. Et le seul moyen pour ‌l’Afrique de garantir à tous ses citoyens un‌ avenir brillant⁣ et prospère est de renforcer ces⁢ liens de solidarité entre les nations ⁣africaines.

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.