Ministre de l’Énergie rassure la population sur la disponibilité du carburant, le marché noir gagne du terrain

La pénurie de carburant crée le chaos ‌dans l’Ouest du pays.

Les propriétaires de vélos et de voitures de la région de l’Ouest ont été contraints ⁢d’arrêter leurs moteurs en raison de la ⁢pénurie de carburant qui sévit dans⁤ tout le pays depuis plusieurs ⁤semaines. Cette situation a donné lieu à de ⁤nombreux marchés noirs⁣ et à‌ une ⁣augmentation​ sporadique ⁤du prix du ⁢carburant.

De nombreux ​conducteurs sont obligés d’utiliser du⁣ carburant coupé, communément appelé “zoa zoa”, dont ⁤les prix ont augmenté malgré sa nature dangereuse pour les moteurs. À la ⁢station-service de Toumaka, ils choisissent​ leurs clients. L’essence est disponible mais ils refusent ‌de vendre en insinuant qu’il n’y en a plus. Mais quand une autre personne ⁢se présente, ils lui vendent.

Il est préférable pour moi‌ d’utiliser du ⁤zoa zoa⁣ même si ⁣cela endommage mon moteur”, a⁣ déclaré un conducteur ‌de moto que nous avons rencontré un lundi matin. “Je ⁣n’ai pas‌ le choix ⁤que d’utiliser ce carburant. ​Le Cameroun nous⁤ a montré beaucoup de choses. J’ai arrêté ⁣ma ‌voiture pendant quelques jours mais j’ai réalisé que si je continue ​à la ⁢laisser⁤ immobilisée,‍ je ne pourrai pas nourrir ma famille. Faisons avec ce que nous avons”,⁤ a déclaré un autre homme, chauffeur.

En réaction à la situation,⁤ le ministre des Ressources en ⁤Eau ‍et Énergie, ⁢Gaston‍ Eloundou‌ Essomba,⁣ a déclaré que 13 000m3 de carburant étaient déjà‍ à Douala pour⁢ répondre à la ⁢demande locale.⁢ Dans ‍un communiqué publié le lundi 11​ décembre, le ministre a révélé que la pénurie était due à ⁤des problèmes météorologiques qui ont perturbé le chargement de quatre navires ‍contenant le précieux liquide à Lomé, ‌au Togo, retardant ainsi​ leur arrivée.

Toutefois, il a⁤ rassuré⁣ la population en affirmant ⁢que 13 000m3 de carburant étaient déjà ‌à Douala pour répondre à la demande locale. Le produit a été envoyé dès ​la nuit du dimanche 10 décembre ‌à travers 81 camions et⁢ wagons pour un⁢ retour à la normale dans‍ la journée du mardi 12 ⁢décembre. ​Il a également rassuré la population en affirmant‍ que du ⁢carburant serait disponible pendant la période des⁤ fêtes, étant donné que deux ​autres navires​ arriveront cette ⁤semaine.

La ‍situation⁤ devrait donc se rétablir rapidement et permettre un retour⁢ à la normale pour les automobilistes ⁤et ⁢les chauffeurs. Soyons patients et prudents sur les routes en attendant de⁤ pouvoir profiter pleinement de ⁤cette période festive.