Enquête sur le retrait des troupes soudanaises de Wad Madani : L’armée réagit avec rigueur

Le commandement de l’armée soudanaise lance une ⁣enquête sur ‍le retrait de⁣ la Première ‌Division de Wad Madani

Le​ commandement de‌ l’armée soudanaise a ouvert ⁢une enquête pour examiner les circonstances entourant le retrait ⁣de ⁤la Première Division de Wad Madani, ouvrant ⁤la voie à la prise de contrôle de la ville par les ‍Forces de soutien​ rapide (FSR).

Après trois‌ jours de combats intenses aux abords​ de Wad Madani,‍ les FSR armées ont investi⁢ la ville,​ où des⁢ milliers de civils et de personnes déplacées ont cherché refuge ⁤ailleurs pour se mettre en ⁢sécurité.

Dans une déclaration publiée mardi, le ‌porte-parole des ⁣forces armées, le brigadier général Nabil​ Abdallah, a ‌confirmé que‍ “les ⁢forces de la Première Division se sont⁣ retirées‌ de la ville ​de Wad Madani hier, lundi”. Il a également annoncé qu’une enquête était en cours pour examiner les raisons et les circonstances du retrait ⁢des forces de leurs positions.

Selon des sources ⁣informées par le Soudan Tribune,‍ le général de division Rabie Abdullah, commandant de la quatrième‍ division‌ dans l’État ⁣du Nil‌ Bleu, a été ‌chargé de ⁣diriger‍ la‍ première division à Wad Madani.

Réaction de l’opinion publique et⁢ nomination⁤ d’un ‌nouveau commandant

Le public soudanais a exprimé son mécontentement⁣ et⁤ sa colère après ‌la ⁤retraite ‍de l’armée et​ la chute de Wad Madani, la‍ troisième plus grande ville du Soudan après Nyala et Khartoum. Les FSR​ ont ⁢accédé à la ville par le côté est,​ en traversant le pont de ⁤Hantoub‌ après que des ordres ont été donnés au commandement militaire de se retirer des‍ positions ⁣défensives de la ville et de démanteler les ⁢barrières entravant l’avancée des forces.

Dans le même ⁤temps, le commandant des FSR, ⁣Mohamed ⁣Hamdan Hemetti, a nommé “Abu ​Aqla Mohamed Ahmed Kikel” commandant de la Première Division civile d’infanterie dans l’État d’Al-Jazirah et chef du comité de sécurité de‌ l’État, selon un communiqué du porte-parole des FSR. Le porte-parole ⁣a souligné que “la libération‌ de l’État ⁣d’Al-Jazirah ⁤des griffes des adversaires⁢ du peuple est une étape vers la libération de tout le pays et‍ l’investissement⁤ de nos efforts‌ pour construire l’État⁤ soudanais sur ⁣de nouvelles fondations ‌qui promeuvent la liberté, la justice,⁣ l’égalité et ⁤la démocratie”.

Appel pour⁢ l’aide humanitaire et invitation aux civils déplacés ⁢à retourner chez eux

Le porte-parole des FSR a appelé toutes les organisations⁤ à accélérer la livraison de‍ l’aide ‌humanitaire à la ville et⁢ a encouragé les civils déplacés à retourner chez eux.

La situation à Wad Madani reste ⁤tendue et en constante ‌évolution.