CAN 2023 – Maroc : Regragui ne comprends pas la programmation du match

Ce dimanche à 14h, le Maroc de⁤ Regragui fera face à la RD Congo dans ​le cadre ‍de la deuxième journée ​de la phase de poules‍ de⁢ la CAN 2023.​ Ce tournoi se déroule actuellement‍ en ⁤Côte d’Ivoire.

Le choix de‍ l’heure du match,‌ programmé en début d’après-midi, soulève des ‍questionnements. Lors d’une conférence de presse mercredi,⁢ après la victoire contre la⁣ Tanzanie (3-0), Walid Regragui, ⁤sélectionneur⁢ des Lions ‌de l’Atlas, a⁤ exprimé son opinion à⁢ ce sujet.
“Je ne comprends pas pourquoi​ le match a⁤ été ​programmé à cette heure. Cela perturbe le tournoi et nuit⁢ à l’image ​de notre football… Nous devons ​nous adapter,⁣ nous n’avons pas le choix,” a-t-il commenté, manifestant une irritation compréhensible.

“En‍ Afrique, nous devons lutter non⁣ seulement contre nos adversaires, mais ‌aussi contre les conditions climatiques. La capacité à gérer les moments clés depuis le banc de touche sera un atout​ majeur lors de ce tournoi,” a-t-il ajouté.

Le sélectionneur⁤ de l’équipe nationale ‍du Sénégal, Aliou⁣ Cissé, a lui aussi exprimé‌ ses préoccupations concernant l’heure ‍du match Sénégal-Gambie (3-0), qui s’est déroulé lundi à 14h.
“La CAN est différente de la Ligue des champions, c’est l’Afrique, et nous⁣ devons nous⁤ adapter. Mais aucun ⁤médecin ne recommande de jouer à cette heure. Nous avons eu deux ⁢entraînements à 14h, et ‍je peux vous assurer qu’il fait extrêmement chaud ‍pour jouer au football. Je lance un appel à la CAF pour ⁤qu’ils reconsidèrent les heures de match, car il est extrêmement difficile de‌ jouer à 14h,” a-t-il souligné, exprimant son inquiétude.

L’horaire des matchs à 14h en Afrique pose‌ un problème considérable. Avec des températures souvent supérieures à 30°C,​ jouer à cette heure n’est ni recommandé pour la santé des joueurs, ni ⁢bénéfique pour ⁢la qualité du jeu. De plus, les footballeurs, habitués aux‍ conditions climatiques plus clémentes de leurs clubs européens, doivent s’adapter à la chaleur intense de l’après-midi africain. Cette adaptation comporte des ​risques importants pour leur⁤ santé, notamment en termes de déshydratation et de coups de chaleur.

De plus, on observe que les matchs programmés à cet⁢ horaire sont généralement moins dynamiques et spectaculaires.