Éthiopie : la récompense de l’ONU au PM Abiy divise et suscite la critique envers l’agence FAO

L’Organisation des Nations ⁣unies pour l’alimentation et⁣ l’agriculture (FAO) a décerné au ⁤premier ministre éthiopien ⁤Abiy Ahmed ⁢la médaille Agricola en reconnaissance ‍de son‍ leadership et de son ‍engagement pour la sécurité alimentaire mondiale.

Cette médaille éminente‍ honore⁣ les personnalités engagées dans la promotion de la production ⁢alimentaire durable et la coopération internationale.

Lors de la cérémonie organisée à ​Rome, le Premier ministre Abiy a exprimé sa ‍gratitude pour cette⁣ reconnaissance et a souligné les ⁤résultats prometteurs de leur stratégie de développement des cultures industrielles et à forte ⁣valeur ajoutée.

Ses ⁤partisans ont également salué cette récompense comme une reconnaissance bien méritée de son initiative d’autosuffisance en blé, qui‌ a permis à l’Éthiopie d’exporter du blé pour la première​ fois ‌l’année dernière.

Cependant,‍ cette récompense a ​également suscité des ⁣critiques sévères en raison de la situation actuelle en⁣ Éthiopie, où des millions de personnes ont besoin d’une ⁢aide alimentaire d’urgence en raison‌ de la ‍sécheresse. Les ⁣régions ⁢les plus touchées, notamment⁤ le Tigré et l’Amhara, ont enregistré⁢ des centaines de décès dus à​ la famine.

Des⁣ spécialistes ‍en ​gouvernance et des utilisateurs de​ médias sociaux ont blâmé le gouvernement pour la⁤ crise alimentaire et⁤ ont critiqué la ⁢FAO​ pour ⁢avoir récompensé un dirigeant d’un pays où la ‍situation alimentaire est critique.

Malgré⁣ les⁣ progrès ⁢réalisés par le pays en matière de développement ⁢agricole, certains estiment que la récompense ⁣est ⁣une dérision pour ‌les millions d’Éthiopiens qui souffrent de⁣ la faim. La ​FAO a récemment classé​ l’Éthiopie parmi les ⁢”points chauds de⁢ la⁢ faim très⁣ préoccupants”, avec plus de 20 ⁢millions⁣ de ⁢personnes touchées‍ par l’insécurité alimentaire aiguë.

Les responsables du ‌gouvernement ont réclamé ⁣9,2 ⁢milliards de birrs pour fournir une aide alimentaire d’urgence à ceux dans le besoin.​ Cependant, certains croient‌ que ‌le changement climatique et d’autres facteurs jouent également un ‌rôle dans cette crise alimentaire.

Le ‍premier ministre Abiy Ahmed continue de promouvoir des politiques agricoles ‌durables pour atteindre la souveraineté alimentaire ⁢et travailler⁤ en étroite collaboration avec les Nations ‌unies pour ⁤la sécurité alimentaire mondiale. Selon lui, l’amélioration ⁣de la vie des agriculteurs ⁤est essentielle pour‌ le​ développement du pays.