Violentes attaques séparatistes à Buea : victime et voitures en feu

La nuit de lundi à mardi a été effrayante pour les habitants⁢ de Malingo, à Buea, ⁤qui ont⁢ été pris au piège d’une attaque séparatiste présumée.⁣ Le chaos ‌et la panique ont ‍envahi la zone alors que ⁢des coups de feu étaient entendus et que la fumée envahissait les⁤ rues.

La nuit a commencé comme n’importe quelle autre, les habitants n’ayant pas conscience du⁤ danger qui était sur le point⁤ de se produire. Mais au fur et à mesure que le bruit des coups de feu s’intensifiait, ils ont compris qu’il ne s’agissait pas⁣ d’une‍ simple frayeur d’une minute, mais d’une véritable attaque.

Selon des témoins, une personne a été tuée par balle, et la destruction de cinq véhicules. Les rues étaient chaotiques et désordonnées, avec au moins cinq voitures incendiées et‍ le marché ⁢central de Buea en désordre avec des dégâts matériels importants.

Bien qu’aucun groupe séparatiste n’ait officiellement revendiqué l’attaque, les habitants soupçonnent qu’elle a été menée en représailles contre ceux ‍qui ⁣ont ignoré l’appel des séparatistes à une journée de désobéissance civile. Cette journée,​ appelée “ville fantôme” par les séparatistes, a pour but de paralyser la région, sans circulation,‍ sans commerces et en ⁢ne laissant​ fonctionner que les services essentiels.

Cet incident marque la première attaque à Buea cette année 2024, ⁤et a ébranlé la communauté. Les autorités‌ locales n’ont pas encore réagi à l’attaque et la ⁣situation reste tendue. Les pertes en vies humaines et les destructions causées par cette attaque rappellent le conflit⁣ en cours dans les‌ régions anglophones du Cameroun.

Les habitants de Buea et ‍du reste de la région continuent à vivre dans ​la‌ peur et l’incertitude, dans l’espoir d’une résolution de cette ‍crise. Gardons-les dans nos pensées et nos prières alors qu’ils traversent ⁤cette ​période difficile.