Nouveau leader politique: Eddie Fouejeu du PCRN devient chef d’unité au sein du MRC de Menoua

Le monde politique camerounais est en ébullition ⁢depuis⁣ l’annonce du départ d’Eddie ​Fouejeu‌ du PCRN il y a quelques semaines. Mais ce n’est pas tout, ⁤l’ancien membre du​ Comité ‌directoire du parti dirigé par Cabral Libii a⁣ désormais rejoint les rangs de Maurice​ Kamto et son parti, le MRC. Une décision qui a pris tout le monde par surprise, mais qui a confirmé une chose :⁢ Fouejeu est un homme politique bien ancré dans ses convictions et prêt à relever de nouveaux défis.
Samedi dernier, le 27 janvier, Eddie Fouejeu a été présenté à ses nouveaux camarades du MRC‌ et a immédiatement ⁤été⁣ nommé à la tête du mouvement l’Envol dans le département stratégique de la Menoua, situé dans la région de⁣ l’Ouest. Une nomination qui n’est pas anodine, car le MRC fait face à‌ une crise dans ​cette région depuis la démission du Dr Christian Foulefack de son poste de​ Secrétaire de la fédération départementale. La situation​ a encore été compliquée par le ​lancement du Parti ⁢du Triangle National⁢ par le Dr Christian Foulefack, dont ​le siège est basé à Dschang.
Cependant, l’entrée en scène d’Eddie Fouejeu ne fait qu’accentuer⁣ les ​rivalités politiques engagées dans la Menoua. En tant que⁢ membre de l’alliance pour l’alternance,⁢ Fouejeu représente‌ désormais un nouvel acteur dans la⁤ compétition féroce en vue des⁢ élections présidentielles de ‌2025. La Menoua est‌ un département clé pour tous les partis politiques, avec notamment la présence⁢ du Ministre ​Délégué⁣ à la justice, ⁢Jean De​ Dieu Momo, président ⁣du PADDEC, et du Secrétaire Général du comité central du RDPC, tous les deux originaires de cette région et travaillant ⁢activement à⁤ renforcer leur parti.
Suite à⁢ son départ⁤ du PCRN, Eddie Fouejeu entre ⁣maintenant dans une nouvelle étape de sa carrière politique. Reste à voir comment le MRC et⁣ ses nouveaux alliés de​ la Menoua​ vont profiter de cette opportunité pour s’implanter davantage dans ‌cette région clé. Une⁤ chose est sûre : les élections⁢ de 2025 promettent d’être passionnantes.