Le Kenya s’allie à la Chine pour moderniser ses hubs numériques

Le Kenya, un pays en pleine expansion dans le secteur de la technologie, se démarque de plus en plus sur le ​continent africain. ⁣Pour atteindre ⁣cet objectif ambitieux, les autorités ont mis en place une stratégie efficace basée sur des investissements massifs dans ‌le secteur et des partenariats stratégiques. Lors de l’inauguration du bloc d’enseignement et de l’atelier d’ingénierie de l’Institut de formation technique de Mukiria‍ à​ Central Imenti, le président William Ruto (photo,​ à ​droite) a annoncé que la Chine avait été choisie pour équiper les hubs numériques du pays. Le ⁣but étant de former la jeunesse kényane aux compétences indispensables dans‌ le monde numérique. William Ruto a déclaré : “Nous avons pour objectif ‍de fournir ‌à notre jeunesse les compétences nécessaires pour monétiser leurs⁤ connaissances et leurs compétences, afin qu’ils puissent apporter une contribution significative au⁢ développement économique de notre pays.”

Le Kenya a récemment mis le numérique au centre de sa stratégie de développement, pour permettre aux jeunes du pays de suivre le rythme de la révolution ⁢technologique en cours dans ‌le monde. La création de plusieurs hubs ⁤numériques est un exemple concret, et le gouvernement dirigé par⁣ William ​Ruto a augmenté le budget de​ l’éducation pour faciliter la mise en place de ce projet.​ Le président kényan a également souligné l’importance de la formation technique dans le développement de son pays : “La formation⁤ technique joue un rôle crucial dans la stratégie gouvernementale visant⁣ à ‌doter notre capital humain de qualifications, compétences et connaissances pertinentes, permettant ainsi⁣ à notre jeunesse de contribuer efficacement au⁣ développement du pays.”

Il est à noter que le Kenya fait partie des pays africains possédant un écosystème technologique mature, ‍aux côtés du Nigeria, de l’Egypte⁤ et de l’Afrique du Sud. Selon les données de DataReportal pour l’année 2023, le Kenya compte près de 18 millions ​d’utilisateurs d’Internet, avec un taux de pénétration de 32,7 %. ⁢Ainsi, le Kenya est déterminé à s’imposer comme un hub ⁣technologique majeur sur le continent africain, en se dotant d’outils modernes et en formant sa jeunesse aux compétences numériques essentielles. ‌Avec une‍ progression constante ‌et un engagement⁤ solide envers l’innovation, le Kenya‌ est résolument tourné‌ vers un avenir numérique prometteur.