Le préfet du Mfoundi s’inquiète : des mouvements d’humeur suite à la hausse du carburant !

Attention à une éventuelle situation de crise ! ” Le préfet Emmanuel Mariel Djikdent, qui ‍est à la tête du département de Mfoundi, a⁢ récemment alerté les administrations territoriales et‍ les forces de sécurité de la possibilité d’un mouvement de protestation ‍au sein de sa circonscription.

Dans un message de mise ⁣en garde diffusé ​sur‍ les‌ réseaux sociaux, il a souligné la menace de mouvements de ⁣protestation dans différents secteurs, avec des ‌meneurs prêts à manipuler la population en utilisant comme prétexte la hausse du coût de la vie et des⁣ carburants.

Il a ainsi demandé à tous d’être vigilants, de signaler tout rassemblement suspect et de surveiller les zones‍ connues pour leur sensibilité.

Cette déclaration de l’autorité administrative fait suite à l’annonce du gouvernement de l’augmentation des prix de certains produits pétroliers, diffusée lors du journal télévisé ⁤de 20 heures.

Dans un communiqué, le Secrétaire général des services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda,⁣ a‍ informé que le litre de‌ super passait de 730 Fcfa à 840 Fcfa, soit une hausse de 110 Fcfa en valeur absolue et de 15% en valeur relative. Le prix du gasoil, quant à lui, est passé de 720 Fcfa⁢ à 828 Fcfa, soit une⁤ augmentation ‌de 108 ‌Fcfa (+13%). La ‍hausse ⁣entre​ en vigueur dès ​le 03 février et n’affecte pas le prix ‍du gaz domestique et ⁤du pétrole lampant, qui restent⁤ respectivement⁣ à⁢ 6500 Fcfa la bouteille de 12,5kg et 350 Fcfa le litre.

Cette hausse des prix des produits pétroliers entraînera probablement des mouvements de protestation, notamment dans le secteur des transports.​ Les⁤ syndicats ont déjà menacé de faire grève et les associations de​ consommateurs prévoient des marches pacifiques.

Malgré l’absence de planification officielle pour le moment, l’augmentation de tous les prix des produits et ⁤services, en particulier les transports et les produits de première nécessité, est inévitable.