Exil de l’Imam Dicko : Dissolution de la CMAS au Mali

Le Conseil des Ministres tenu à Koulouba ce mercredi a décidé de dissoudre l’association CMAS, impliquée dans le ‌mouvement de l’Imam Mahmoud Dicko.​ Les autorités ont jugé cette association dangereuse ​et considèrent l’imam Dicko comme une menace, soupçonné de⁣ mener des activités subversives qui perturbent l’ordre ⁤public. ⁤Cette dissolution pourrait-elle le pousser à quitter de force l’Algérie où il se trouve actuellement ? Prévu pour rentrer à Bamako la semaine dernière, le ‌retour de ⁢l’Imam⁤ Mahmoud Dicko semble maintenant compromis.

En ‌conflit avec les autorités de la transition malienne depuis sa visite en Algérie en ⁤décembre dernier, durant laquelle ⁤il a⁤ rencontré les autorités sans l’approbation du gouvernement malien, l’imam se retrouve désormais en exil forcé. Celui-là même ⁢qui a joué un rôle majeur dans la chute du régime ⁤d’IBK est aujourd’hui au centre des débats, considéré comme ⁢”hostile”⁣ par les autorités en place. Les ⁣relations tendues avec les jeunes militaires au pouvoir ont finalement mené ‌à une rupture entre celui qui était l’un des ‌principaux soutiens de la transition en 2020 et les nouvelles autorités à Bamako.

Dans une déclaration la semaine dernière,⁣ l’imam avait annoncé son retour au Mali, affirmant ⁣qu’il n’était poursuivi​ par aucune procédure judiciaire. Il est évident ⁤qu’il sera bientôt poursuivi par la justice. Selon une source proche du pouvoir,⁣ “la coupe est pleine”. La première étape de cette hypothèse ⁢s’est concrétisée par la dissolution de son association, justifiée par des raisons alarmantes telles que “déstabilisation et menace pour la sécurité publique”.⁣ Il ne fait ⁤donc aucun doute que le ‌retour de l’Imam⁤ Dicko ne se ‍fera pas de sitôt. Alors qu’il était en convalescence en Algérie,⁤ il avait‍ promis de rentrer dès qu’il serait en pleine forme. Maintenant, sa seule option est de demander​ l’asile politique à ses hôtes en Algérie. Pendant⁤ que certains des principaux acteurs de la transition, qui ont participé à la chute du régime d’IBK, croupissent ⁤en prison, l’autorité morale‍ d’une association impliquée‌ dans des activités dangereuses ne pourra‍ pas s’en tirer, aussi prestigieux soit-il en tant qu’imam.