Le Gouverneur d’Ebolowa dément la présence de séparatistes

Le⁤ Sud du Cameroun a récemment été secoué par des rumeurs alarmantes concernant la présence de séparatistes dans la ville d’Ebolowa. Les habitants étaient inquiets face à ces allégations incertaines, mais le gouverneur de la région, Felix Nguele Nguele, a ⁤tenu à rassurer la population. Dans‌ un communiqué publié le 15 mars dernier, le gouverneur a tenu à réfuter catégoriquement ces rumeurs et a appelé à la vigilance de ⁤la population.

Selon lui, les récentes violences survenues à Ebolowa étaient en réalité le‌ résultat d’une bagarre entre​ deux familles dans un village voisin. Il est vrai que ces derniers temps, nous avons tous été témoins de la montée en puissance des séparatistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest⁣ du Cameroun.‌ Leurs méthodes ‍violentes et brutales ont ‌semé la terreur dans ces régions en crise depuis 2017.

Une vidéo ‌montrant des personnes aux oreilles tranchées, soi-disant à Ebolowa, avait d’ailleurs circulé sur ⁣les réseaux sociaux, ajoutant ainsi ‍de l’huile sur le ‍feu. Cependant, malgré ces incidents, le ‍gouverneur affirme qu’aucune preuve concrète de la présence de séparatistes à‍ Ebolowa n’a été trouvée jusqu’à présent.‍ Les opérations⁣ de ⁢police et du renseignement préventif ont été⁣ intensifiées, mais aucune trace de ces combattants‍ n’a été détectée dans la région.

Le gouverneur appelle donc la population à ne pas céder à la peur et à signaler‍ toute ⁢personne suspecte. Cette déclaration ⁣du gouverneur Nguele ‍Nguele vient ⁣donc dissiper les craintes et les spéculations qui ont pris de l’ampleur ces derniers temps. Il est important de ne pas se‌ laisser emporter par les rumeurs et de se fier uniquement‍ aux faits. La⁢ collaboration de la population est également essentielle​ pour prévenir toute menace potentielle dans la⁣ région.

Le conflit séparatiste qui sévit dans les régions du Nord-Ouest ‍et du Sud-Ouest depuis 2017 est un problème majeur pour le Cameroun. Les ⁤combattants ont tenté à​ plusieurs reprises d’étendre le ⁢conflit à d’autres régions du pays, notamment ⁤celles limitrophes de l’Ouest et du Littoral. Des attaques meurtrières ont été menées dans la région de l’Ouest contre l’armée et des villages, où ⁣des villageois ont été attaqués dans⁢ les grandes plantations. Cette situation a causé de nombreuses pertes humaines et matérielles, mais‌ le gouverneur reste déterminé à ‍assurer la sécurité et la paix dans sa région.