ONU : Plus de 8 500 migrants ont péri sur les routes en 2023 – Bilan choquant

Le sujet des migrants est de plus en plus inquiétant ces dernières années. L’Organisation internationale pour les ⁢migrations (OIM) vient de‌ publier un nouveau rapport mettant en lumière des données alarmantes sur les décès et ⁤disparitions de migrants au cours des dix dernières années.

Ce rapport a mis en ‌évidence un fait troublant : ​plus de deux ‍tiers des migrants décédés n’ont pas‌ été identifiés. Ces chiffres​ mettent en​ évidence la nécessité d’améliorer les opérations de ⁤recherche ‍et de sauvetage. Selon ⁣Jorge Galindo, ‍porte-parole du Global Data Institute de l’OIM,​ 2020 a été l’année la plus ⁢meurtrière de ⁢la dernière décennie pour ‍les⁤ migrants : “Les chiffres sont alarmants. Depuis dix ans, des milliers de personnes ont perdu la vie en cherchant à en trouver une meilleure.”

Le rapport révèle également que ‍plus⁢ de 60% des décès​ recensés par le projet “Missing⁤ Migrants” sont⁤ dus à la noyade.​ Rien qu’en Méditerranée, plus de ‍28 000 décès et disparitions ont‍ été⁢ enregistrés. Ces chiffres sont dévastateurs ‌et ​soulignent l’urgence d’agir⁢ pour protéger la vie des⁣ migrants.

L’OIM a souligné que la plupart des informations sur les décès et ⁣les ⁢disparitions de migrants proviennent de ‌sources très diverses, telles ‍que des gouvernements, des fonctionnaires des Nations⁤ unies⁤ et des organisations de la société civile. Le projet​ “Missing Migrants” est actuellement la seule base de données mondiale en libre accès sur ce ‍sujet crucial, mais il reste encore ⁤beaucoup à‍ faire.

La question des migrants ‍est un‍ sujet complexe et douloureux, qui ne peut ⁤pas être résumé ​en quelques chiffres. Il s’agit de personnes en quête⁣ d’une vie meilleure, prêtes à‌ risquer leur vie pour atteindre leur but.​ Ces chiffres représentent des ⁤vies perdues,⁤ des familles dévastées,⁣ des rêves brisés.‌ Il est donc essentiel‍ de mettre en place des⁢ mesures pour protéger ⁤les migrants et de travailler ensemble pour trouver des solutions à cette crise humanitaire.