Formation exceptionnelle en RCA : 500 jeunes intégrés dans les forces spéciales de la Gendarmerie et de la Police

C’est avec ⁤une⁤ grande ⁢fierté que le président centrafricain, Faustin Archange Touadéra, a ⁢annoncé le 13 mars 2024, le renforcement des forces ‍de⁤ défense et de​ sécurité de la RCA. Après avoir formé 2500 nouveaux gendarmes au cours des dernières années, le pays prévoit maintenant de former 500⁤ jeunes dans les forces​ spéciales de la Gendarmerie et ⁢de ‍la Police.

Lors‌ de la cérémonie de ​fin de formation de 885 élèves gendarmes à l’École de la Gendarmerie nationale, le chef de l’État a déclaré avec conviction :‌ “Mais ​nos efforts ne s’arrêteront pas là, car notre volonté est⁤ de renforcer davantage les capacités opérationnelles, tactiques et professionnelles de nos forces de défense et de sécurité. Cela est essentiel pour garantir l’intégrité de notre territoire⁣ et assurer la tranquillité publique, condition sine qua non pour le relèvement économique ⁢de notre pays.”

Cette politique ⁢sécuritaire est le fruit d’une grande réflexion et ⁣trouve ses racines dans la crise militaro-politique qui a secoué la République en 2012. Cette crise a profondément affecté les institutions du pays‍ et a entraîné une dégradation générale de l’esprit civique, de l’autorité de l’État et surtout du respect envers les autorités publiques. C’est pourquoi Faustin‌ Archange Touadéra a​ pris⁣ la décision de mettre en place une politique ‌de Sécurité qui vise à renforcer⁤ les capacités et le développement des forces de défense et de⁢ sécurité.

Cette politique comprend également un plan de ‍redimensionnement et ⁤de ​redéploiement des forces, afin de mieux répondre aux défis actuels de sécurité dans le pays. Le président‌ a également tenu à⁤ rappeler l’importance de‌ la coopération avec les pays⁤ voisins, en particulier‌ la République de Guinée Equatoriale. Dans le cadre de cette coopération, le pays a déjà formé 110 ⁢jeunes Centrafricains, répartis entre la Gendarmerie et la Police Nationales,⁣ dans le⁤ but de renforcer les capacités de sécurité dans la région.