La vérité sur la motivation : pourquoi l’action précède toujours l’envie ?

Imaginez la dernière fois que vous avez souhaité changer quelque chose dans votre vie. Combien d’entre nous, en quête d’une source de motivation, attendent que quelque chose d’extérieur nous allume soudainement une étincelle ?

C’est une scène commune : attendre qu’une vidéo, un livre ou toute autre chose soit le catalyseur de nos grandes ambitions. Nous avons tous déjà dit des phrases telles que : “J’aimerais vraiment me mettre en forme, mais peut-être demain”, “J’ai une idée d’entreprise, mais je ne me sens pas prêt aujourd’hui” ou encore “J’aimerais reprendre la peinture, mais je n’ai pas suffisamment d’inspiration”. Pourquoi cette tendance à toujours remettre à plus tard ?

Parce que sortir de notre zone de confort est difficile et inconfortable. Cette réticence, ce désir d’éviter les défis, n’a rien à voir avec de la paresse ou un manque de discipline. C’est en réalité un phénomène scientifique. Notre cerveau, conçu pour nous être utile, crée un conflit entre notre système limbique émotionnel et inconscient et notre cortex préfrontal rationnel et conscient.

Lorsque nous sommes confrontés à une tâche qui semble intimidante, notre système limbique, toujours en mode protection, intervient pour nous éloigner de l’inconfort et nous ramener dans notre zone familière. Voici la science de la procrastination. Mais il faut se rendre à l’évidence : si nous attendons toujours d’être “motivés” ou “prêts” avant d’agir, nous tombons dans une boucle infinie d’inaction. Attendre de ressentir quelque chose avant d’agir ne garantit pas le succès. Alors, renversons la situation. Plongeons dans cet article et découvrons une réalité intéressante : la motivation ne précède pas l’action, mais c’est plutôt l’inverse.

L’action mène à la motivation

Voici une idée qui peut sembler contre-intuitive: n’attendez pas de vous sentir “motivé”. Commencez à agir, même si vous n’y mettez pas tout votre cœur. Pourquoi?

Parce que l’action, de manière assez intéressante, peut être la chose même qui déclenche la motivation à laquelle vous aspirez. La motivation naît souvent de l’action, et non l’inverse. Imaginez que vous êtes devant une bicyclette immobile. Au début, il est difficile de le faire bouger. Mais une fois que vous commencez à pédaler, même lentement, vous trouvez qu’il est plus facile de continuer et même d’accélérer. C’est le pouvoir de l’élan, et il est enraciné dans le fait de faire le premier pas, aussi minuscule soit-il. En effet, l’expérience a démontré que l’action est un déclencheur puissant de la motivation.

En menant des actions, même modestes, nous envoyons un signal fort à notre cerveau que nous sommes engagés et que nous sommes prêts à avancer vers nos objectifs. De plus, ces petites actions mènent à de plus grandes réalisations, créant ainsi un cercle vertueux de motivation.

Mais comment pouvons-nous mettre en pratique cette idée d’action menant à la motivation?

C’est là qu’intervient notre cadre unique : le système de Gestion du temps. Mon équipe et moi avons développé ce système pour nous aider à mieux gérer notre temps, notre ressource la plus précieuse. Au cœur de ce système se trouve le principe de l’élan durable.

Plutôt que de rechercher des victoires ponctuelles, qui peuvent être éphémères, nous encourageons l’accumulation de petites victoires régulières. Cela fonctionne comme une boule de neige qui roule au sommet d’une colline.

Dans un premier temps, elle n’est qu’une petite boule de neige, mais au fur et à mesure qu’elle se déplace, elle ramasse de la neige et grossit, atteignant finalement la taille et la vitesse nécessaires pour atteindre le bas de la colline avec une force incroyable. De même, chaque petite bataille gagnée, aussi insignifiante soit-elle en apparence, renforce notre élan et nous rapproche de notre objectif ultime. Au fil du temps, ces petites victoires s’accumulent pour construire un bouclier contre les revers et les distractions.

Cette approche nous permet non seulement d’atteindre nos objectifs, mais aussi de développer une résilience intérieure pour surmonter les difficultés et rester motivé même dans les moments les plus difficiles. Ainsi, lorsque vous vous fixez un objectif, petit ou grand, rappelez-vous que des actions cohérentes et un élan durable constituent la pierre angulaire de la réussite. Ne vous limitez pas à la recherche d’une motivation ponctuelle, mais plutôt à la mise en place de routines qui vous feront avancer pas à pas vers votre objectif. C’est la clé de l’élan et de la motivation durable. Alors n’hésitez pas à prendre de petits pas vers vos objectifs, car ils finiront par vous mener loin.

Comment créer une dynamique durable ?

Lorsqu’on dénude les couches des artistes et des penseurs les plus prolifiques du monde, on découvre souvent que leur succès repose sur des routines constantes au sein de leur vie quotidienne. C’est ce que révèle le livre Daily Rituals: How Artists Work de Mason Currey, qui se penche sur les habitudes de personnalités renommées. Comme il l’affirme lui-même, avoir une routine cohérente peut nous protéger des sentiments imprévisibles qui pourraient nous détourner de nos objectifs.

Un exemple notable est celui de Maya Angelou. Elle n’attendait pas que l’inspiration jaillisse dans le confort de sa maison. Au contraire, elle louait intentionnellement une chambre d’hôtel où elle écrivait assidûment, de tôt le matin à 6h30 jusqu’à 14h. C’était son espace, loin des distractions quotidiennes, pour se plonger dans son travail.

Prenons également l’engagement d’Anthony Trollope, un romancier anglais. Avant même que la plupart d’entre nous ne commencent notre journée, il avait déjà écrit trois mille mots. Et le plus surprenant, c’est qu’il faisait cela avant de se rendre à son travail à la poste. S’il avait attendu le “temps libre”, il n’aurait peut-être jamais réussi à écrire autant.

En parlant de dévouement, Haruki Murakami, un nom qui évoque le génie littéraire, ne laisse pas la créativité dicter sa vie. Au contraire, il se lève tous les jours à 4 heures du matin dans le but précis d’écrire. Qu’il pleuve ou qu’il neige, il est là, fidèle à sa routine quotidienne.

Le point commun entre ces différents exemples est l’importance de la discipline et du travail acharné. Les artistes et les penseurs les plus célèbres du monde ont compris que l’inspiration seule ne suffit pas pour produire des œuvres remarquables. C’est en créant des habitudes et en y adhérant fidèlement que leur génie s’est épanoui.

Le moteur d’un élan durable

L’élan durable se réfère à la création d’un rythme régulier dans la vie où l’on s’engage dans une tâche de manière aussi naturelle que la respiration. En établissant de telles routines délibérées, non seulement on parvient à une dynamique, mais on ouvre également la voie à la créativité. La clé pour créer un rythme de vie stimulant pour la créativité et la productivité est assez simple mais profonde : planifier chaque semaine et la vivre chaque jour. Ce principe est au cœur de notre système de gestion de temps. Décomposons-le :

1. La planification hebdomadaire

La vie quotidienne est souvent imprévisible. Ce que l’on prévoit pour le lundi peut se révéler impossible le mercredi. C’est là qu’une vue d’ensemble hebdomadaire se révèle précieuse. Au lieu de planifier chaque jour de manière rigide, il est important de se donner un temps de répit sur une semaine entière. Voici ce que cela implique :

  • Des blocs de concentration : Il s’agit de tranches de temps consacrées à une tâche en particulier, sans être interrompu. Ces blocs permettent une concentration intense et une productivité optimale.
  • La flexibilité plutôt que la rigidité : Lorsque l’on planifie son emploi du temps sur une base hebdomadaire, on peut l’organiser de manière plus souple. Par exemple, si l’on a un rendez-vous imprévu le mardi, on peut facilement ajuster son emploi du temps en conséquence. Cette flexibilité dans la semaine permet une transition plus fluide par rapport à la reconfiguration d’une journée chargée.
  • Une vision plus claire : La planification hebdomadaire permet d’avoir une vision d’ensemble de ses objectifs. Il ne s’agit pas seulement de lister des tâches, mais de les aligner sur ses objectifs généraux. Ce type de planification est non seulement plus réaliste, mais il permet également de maintenir un cap vers les objectifs que l’on souhaite atteindre.

2. A Faire chaque jour

Au cours de sa carrière, Darren Hardy a déclaré : « Le rythme de l’action quotidienne alignée sur vos objectifs crée l’élan qui sépare les rêveurs des super-performants ». Ce principe simple et puissant est à la base du mantra « A Faire chaque jour », qui met l’accent sur la cohérence comme clé du succès. Pour réellement progresser, il est essentiel de prendre des mesures constantes et délibérées, plutôt que d’attendre un vaste bloc de temps libre qui, soyons honnêtes, se présente rarement.

Cela signifie également qu’il est important de décomposer ses objectifs en tâches plus petites et plus réalisables. Imaginons que vous deviez manger un gâteau entier en une seule fois. Cela paraît décourageant, n’est-ce pas ? Mais que se passerait-il si vous en mangiez une part par jour ? C’est exactement ce que vous devriez faire avec vos tâches : les décomposer en morceaux plus petits et plus faciles à digérer. Ainsi, vous éviterez d’être submergé par l’ampleur d’une tâche et serez plus enclin à passer à l’action.

Il est également important de noter le pouvoir du petit. Plutôt que de chercher à accomplir des tâches monumentales, il est plus efficace de se concentrer sur des tâches réalisables et d’y travailler régulièrement chaque jour. L’idée n’est pas de faire des bonds de géant, mais de progresser pas à pas.

La cohérence doit également être flexible. Cela peut sembler paradoxal, mais c’est pourtant la clé du succès. En étant à la fois adaptable et en se concentrant sur des tâches quotidiennes réalisables, on alimente un élan durable. N’oubliez pas que ce n’est pas le temps passé à travailler qui est important, mais la manière dont ce temps est utilisé pour faire avancer vos objectifs. En suivant le mantra « A Faire chaque jour », vous pourrez atteindre une cohérence souple et constante dans vos actions, ce qui vous mènera vers le succès.

Il est souvent tentant d’attendre une poussée de motivation ou d’attendre d’être dans l’humeur idéale pour agir. Cependant, les grands artistes et artistes de l’histoire ne sont pas restés assis en attendant que les étoiles s’alignent pour créer leur chef-d’œuvre. Au contraire, ils ont construit des routines solides et ont continué à travailler régulièrement pour nourrir leur élan créatif. Ils ont crée des ponts entre leurs rêves et la réalité, au lieu d’attendre que la motivation leur tombe dessus.

En intégrant des routines constantes dans votre vie, vous ouvrez la voie à l’inspiration et à la motivation. Prendre des mesures quotidiennes, aussi petites soient-elles, est la clé pour entretenir votre feu intérieur et continuer à progresser dans votre projet.

La prochaine fois que vous vous retrouverez bloqué dans le cycle du “Je le ferai quand j’en aurai envie”, gardez à l’esprit que la motivation est souvent un résultat, pas une condition préalable.

Ne restez pas à attendre que la vague de motivation monte, commencez à pagayer dès maintenant. Avec des efforts réguliers et constants, vous créerez des ondulations qui seront suivies de vagues de motivation. En suivant ces conseils, vous pourrez surmonter la procrastination et atteindre vos objectifs.