Un camerounais et 77 cybercriminels arrêtés en Zambie : le coup de filet marquant de la police!

Un individu‌ camerounais, qui n’a pas encore⁢ été identifié, a été⁤ arrêté, aux côtés de 76 autres personnes, à Lusaka, capitale de la Zambie, pour leur implication présumée dans une vaste opération de fraude en ligne. Parmi les personnes⁢ arrêtées, 22 sont de nationalité chinoise. L’arrestation a eu lieu après une⁢ perquisition menée conjointement par la Commission de lutte contre les stupéfiants (DEC), la police, le département de l’immigration et l’unité de lutte ​contre le terrorisme dans une entreprise chinoise basée à Lusaka.

Selon⁢ Nason ​Banda, le directeur général de la DEC, cette ⁢opération a été‍ menée suite à des mois de collecte de renseignements, en⁤ raison de l’augmentation alarmante ‌des cas de fraude en ligne ⁣en Zambie.⁢ L’entreprise Golden Top Support Services, qui a été ​impliquée dans⁢ la fraude, employait des Zambiens âgés de⁣ 20 à 25 ans. Ces individus étaient chargés de mener des conversations trompeuses avec les utilisateurs de téléphones portables sur​ différentes plateformes telles que WhatsApp, Telegram, salles de discussion, etc., en ⁢utilisant des dialogues prédéfinis.

Lors de la perquisition, les autorités ont découvert 11 boîtes de cartes SIM, 13 000 cartes SIM, ⁤deux armes à feu, 78 cartouches de munitions ⁢et deux ‍véhicules. Selon le directeur général‍ de la DEC,‌ ces éléments sont utilisés⁤ pour mener des activités frauduleuses telles que la⁤ fraude​ en ligne et ​le blanchiment d’argent.

Les enquêtes de ⁣police ont révélé⁤ que ce réseau d’escroquerie,⁢ qui⁤ semble⁣ s’étendre au-delà des frontières nationales, a ‍entraîné ​une hausse des pertes financières pour les citoyens zambiens, via des stratagèmes​ de blanchiment d’argent. Bien que des Zambiens ​aient été ‍arrêtés et libérés ‌sous caution pour aider dans les‌ enquêtes ‌ultérieures, les 22 ressortissants chinois ainsi que⁤ le suspect camerounais restent en ‍détention.

Mais quelles sont les motivations de ces individus pour s’engager dans de telles activités illégales? Selon des experts, la pauvreté et le manque de perspectives d’emploi poussent souvent ces jeunes à rejoindre ⁤ces réseaux d’escroquerie pour gagner de l’argent rapidement. ‍De plus, l’avancée rapide de la​ technologie a rendu ces activités de fraude⁣ en ⁣ligne plus faciles et plus difficiles à détecter.

En réponse ⁣à ces problèmes, le gouvernement zambien a intensifié sa surveillance et a renforcé les‌ contrôles à la ⁣frontière pour tenter de prévenir l’entrée ‍de criminels⁤ étrangers sur leur territoire. Cependant, une coopération⁣ internationale plus étroite et des mesures plus strictes pour punir ‍les coupables sont également nécessaires⁤ pour lutter efficacement contre la ⁢fraude en ligne.