Paul Biya nomme Atanga Nji pour une mission spéciale: les détails révélés

En mission dans la région de l’Ouest pour des affaires gouvernementales importantes, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a été profondément attristé par les événements⁤ tragiques récents à ⁤Bamenyam.

En tant que représentant de l’Etat et porte-parole ‍du⁤ président Paul Biya, il a tenu à exprimer ses sincères condoléances au président et au peuple de cette communauté meurtrie.

Au cours de sa visite, l’objectif principal de Paul Atanga Nji était d’évaluer la situation sécuritaire dans ‌la région, en particulier à la lumière de ⁣l’attaque meurtrière perpétrée ‍par des ⁣assaillants non identifiés dans la localité de Bamenyam. Accompagné du gouverneur de la région, Awa Fonka Augustine, le ministre s’est rendu sur les lieux du drame, où neuf personnes ont perdu la vie et d’autres ont été enlevées le 21 novembre dernier.

Au⁤ marché de ⁢Bamenyam, endroit où les assaillants ont semé la terreur, Paul Atanga ⁤Nji a pris la parole devant une foule bouleversée pour transmettre les ​condoléances⁣ du couple présidentiel. Dans un discours poignant,​ il a réaffirmé l’engagement ferme du gouvernement à ​restaurer la sécurité dans toutes les régions ​du Cameroun. Il a souligné l’urgence d’une action conjointe pour⁣ faire face aux menaces ⁣qui pèsent sur la stabilité nationale.

Cette attaque, attribuée à des combattants séparatistes, a non seulement causé‍ la perte tragique de neuf vies innocentes, mais a également laissé de nombreux blessés et une communauté en deuil. Au-delà de cette communauté, ⁣c’est l’ensemble du peuple⁤ camerounais qui a été touché par ce drame.

Face à cette situation, le ministre de l’Administration territoriale a promis que le gouvernement intensifierait ses efforts pour assurer la sécurité⁢ des citoyens et rétablir l’ordre dans les‌ zones touchées par le conflit. Par sa visite, il a voulu⁣ apporter ‍un soutien moral aux familles​ endeuillées et témoigner de la solidarité‍ du gouvernement dans cette épreuve douloureuse.

Nous continuerons de suivre de près l’évolution de la situation‌ et nous informerons le​ public de tout développement ultérieur. En attendant, notre coeur est avec les familles ‍des victimes et les habitants de Bamenyam, ainsi qu’avec toutes les communautés touchées par les conflits. ‌Ensemble, nous devons rester unis et forts pour faire face aux défis et⁢ protéger notre nation⁢ bien-aimée.