CAN 2023 : le scandale de Mayole Francine fait rugir les Ivoiriens

Dans le monde ‌du football, les rivalités entre​ supporters sont légion. Mais il semblerait que ‍les Camerounais et les Ivoiriens‌ se battent ⁤aussi ​sur un tout autre terrain : les réseaux sociaux ‌!
De précieuses révélations⁣ sur la rivalité éternelle entre les ⁢supporters camerounais et ivoiriens ont récemment fait surface lors du début de la Coupe‌ d’Afrique des Nations ​en Côte d’Ivoire. Sous les feux des projecteurs,⁢ une‍ supportrice camerounaise a ⁣réussi à mettre le feu‍ aux poudres en publiant une vidéo virale.
Dans cette vidéo, Francine Mayolé, comédienne et créatrice de contenu camerounaise, dénonce les‌ apparences trompeuses de la commune de Cocody, connue pour être l’une des plus huppées ​du​ district d’Abidjan. À bord d’une voiture, la supportrice et web-humoriste a filmé une rue poussiéreuse de Cocody, en contradiction⁢ avec l’image idyllique que les Ivoiriens‍ présentaient sur les réseaux sociaux.
⁢Avec un ton satirique, ⁤Mayolé déclare ⁢: “On m’a dit qu’il n’y avait pas de poussière ici à‌ Abidjan non ! C’est où ici ? C’est pas ⁣à Abidjan ⁤ici⁤ qu’on est à Cocody ? Poussière sur​ nous maintenant ! (ricanement) Et ⁢moi qui ​croyais qu’il n’y avait pas⁢ de poussière ici hein ! Ça c’est Cocody, on est ‌à ‍Cocody ici ‍hein ! (ricanement).
En réponse à​ cette vidéo ‌provocatrice, de nombreux internautes ivoiriens ont exigé l’expulsion de la jeune ⁣supportrice camerounaise, ⁣allant même jusqu’à lancer une pétition en ce sens. Mais du côté des​ supporters camerounais, on reproche à leurs homologues ivoiriens un manque d’esprit sportif : ⁣”Les Ivoiriens veulent ⁣chasser Mayolé Francine de leur ​territoire parce ​qu’elle nous montre les vrais coins sombres de la Côte⁣ d’Ivoire”, ironise la fan de football, Lilly. Et de rappeler​ aux ⁢Ivoiriens : “Pendant notre CAN, ils ‍ont ‍passé du temps à dire comment Yaoundé est poussiéreux avec ses dirigeants vieux et corrompus, nous n’avons rien dit c’est le clash on gère, pour nous le football c’est l’amusement !”.
Cependant, certains Ivoiriens admettent qu’il ne s’agit que d’une simple critique sans réelle méchanceté. Mais cette histoire ⁢a ravivé les tensions entre les deux pays voisins et met en lumière la rivalité et les⁣ clichés qui subsistent entre eux.
Cette polémique⁣ soulève‌ également ​une question importante : en tant que fans, est-il⁢ acceptable de critiquer un pays​ hôte de la CAN en se moquant de ses défauts ?‍ Cette affaire a suscité un ‍débat‍ animé sur les‍ réseaux sociaux, mais finalement, n’est-ce pas là tout le charme de cette compétition sportive ? Après tout, n’est-ce pas ça aussi, l’esprit de la Coupe d’Afrique des⁣ Nations ? La passion du football et le plaisir de le partager ensemble, malgré nos différences.