GDIZ du Bénin : la révolution du soja en marche ! Découvrez les progrès majeurs

Le Bénin a réalisé d’immenses progrès dans la production‍ de soja, selon⁤ les responsables de la zone industrielle de Glo-Djigbé (GDIZ) qui⁣ ont⁤ tenu jeudi une réunion avec ‌les médias. Cette rencontre avait pour objectif de présenter l’état d’avancement​ des travaux de mise en place de la zone ainsi que les ⁣perspectives pour‌ l’année 2024.

Pour cette occasion, Laurent Gangbès, administrateur général de ‌la⁣ zone économique⁢ spéciale, s’est ⁤exprimé en compagnie de Létondji Béhéton, directeur général de la Société d’Investissement et de‍ la Promotion de l’Industrie (SIPI). Le Bénin⁣ a entrepris une grande transformation de son industrie⁤ de soja. Le directeur‌ général de la SIPI, structure‌ en charge‌ de la gestion de la GDIZ, a ⁢ainsi annoncé‌ que les tonnes ‌de soja ⁣qui étaient auparavant⁣ achetées auprès des cultivateurs sont désormais transformées directement dans la zone.

“Il‌ est indispensable pour nous de pouvoir fournir des matières premières aux investisseurs⁤ que nous avons sollicités pour venir ⁤s’installer au Bénin”, a ⁢expliqué Létondji Béhéton. Il ⁣s’est également réjoui du fait que la production ‌de soja au ‍Bénin ait atteint 400 000 ‍tonnes en 2023, contre moins de 20 000 tonnes en⁣ 2019, grâce notamment ⁤à l’aide gouvernementale. Il a également ⁢exprimé ​ses remerciements ‍à tous les cultivateurs qui ont fourni la zone économique spéciale en soja.

De son ‍côté, Laurent Gangbès, administrateur général de la GDIZ, a tenu à exprimer sa gratitude envers les cultivateurs​ de soja qui⁣ alimentent la zone⁣ économique spéciale. Il ⁣les a ⁣également appelés, ainsi que les‌ cultivateurs d’autres cultures,⁢ à faire preuve de plus de responsabilité.

Ce ⁣sont donc de ‍très bonnes nouvelles pour le Bénin, qui continue ​d’améliorer sa production de soja et de développer son économie grâce à⁤ la mise en place de la Zone industrielle de Glo-Djigbé.