Usine de carreaux en cours d’installation au Bénin: Adambi émerveillée par GDIZ Bénin

Le ministre de ‌l’énergie, de l’eau et des⁣ mines, Samou Seïbou Adambi, s’est‍ récemment rendu ⁢à ⁢la Zone industrielle de Glo-Djigbé-Zè et a été ‍impressionné⁣ par le dynamisme ​de⁢ cet espace dédié⁤ à la transformation des ‍matières‌ premières du Bénin.

Cette visite, qui s’est déroulée⁢ le 25 janvier ​2024, a été⁣ l’occasion pour le ministre de ​rencontrer plusieurs entreprises et de constater ‍de ses propres yeux l’avancée ⁢de l’industrialisation de l’économie béninoise.

C’est avec un enthousiasme non ‌dissimulé​ que Samou Séïbou Adambi ‍a‌ arpenté les⁤ différentes usines de la Zone industrielle, époustouflé par ‌la modernité et l’ampleur des installations.⁤ Ce fut notamment le cas à l’usine African Ceramics Solutions (ACS),​ qui produit des carreaux, des concassés et des gravats à partir de matières premières ⁢100 % béninoises telles que le kaolin ‍de ​Kétou, l’argile de Zogbodomey et le granite de Djidja.

En cours de construction sur une superficie de 10,55 hectares, cette usine dispose d’une capacité de production impressionnante de 100 000 m²‍ par jour et de 3 millions m² par an. Le ministre fut particulièrement ‌impressionné ​par l’ampleur ‍de l’usine en observant les différentes ⁤machines en action et ​en discutant avec le personnel présent sur place. Mais ce n’était que le ‌début de la visite ⁣du ministre.

Il a également eu l’opportunité ⁤de ⁣découvrir la première unité de textile intégrée de la zone économique spéciale de Glo-Djigbé-Zè : BTex. Cette⁣ usine est considérée comme l’une des plus modernes au monde, avec ses trente filatures, ses équipements de pointe ​et‍ sa capacité de transformation de 2 000⁢ tonnes de coton fibre.

Au terme de⁢ sa⁢ visite, Samou Seïbou Adambi s’est exprimé avec fierté sur les avancées‌ réalisées par le gouvernement du président Patrice et sa vision de transformer localement les produits agricoles ​et miniers du Bénin au sein de la​ GDIZ. Selon le ministre, c’est⁤ une étape cruciale pour le développement du pays car sans industrie et sans transformation de ses propres ressources, il⁣ est impossible de progresser économiquement.

Le ministre a également⁢ souligné l’importance​ de la création de⁢ valeur​ ajoutée à travers ces industries, car cela permet de ​générer de la richesse pour le pays et d’offrir des emplois à la jeunesse béninoise. Il a ⁣donc appelé à soutenir l’initiative et à encourager les cultivateurs à s’associer ‌avec la GDIZ pour transformer leurs productions.

Cette visite ⁤a‍ donc été un ​véritable “ouf” pour Samou Seïbou Adambi,​ qui a été agréablement surpris par⁢ le dynamisme et l’avancée des installations ⁢de la‍ Zone industrielle‍ de Glo-Djigbé-Zè. Avec les projets en cours et ⁢les ambitions affichées⁢ par le gouvernement, le⁣ Bénin peut réellement voir son économie⁣ se développer et se moderniser grâce à la transformation de ses propres ressources. Un pas de⁣ plus⁤ vers⁢ l’indépendance ‌économique‍ et la prospérité du pays.