Présidentielle 2025 : Nintcheu en tournée pour soutenir la candidature de Kamto

Depuis plusieurs années, le Cameroun est confronté à une ⁤crise politique et sociale qui⁤ a laissé les⁢ citoyens dans un profond⁢ désarroi. ⁣Face à cette situation, Jean Michel Nintcheu, ancien cadre du Socio Democratic Front (SDF), ⁢a décidé d’agir pour⁢ apporter un nouveau souffle à la politique du⁢ pays.

Convaincu que Maurice Kamto, actuel président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), est le candidat idéal pour l’alternance politique du Cameroun, Nintcheu a⁤ entamé ⁢une tournée à travers le pays. Son objectif est ⁤de rallier le plus grand nombre de personnalités politiques à la candidature de Kamto et de créer une dynamique autour de sa ⁢vision politique pour le pays.

Cette tournée démarrera également par la rencontre des leaders politiques de l’opposition, y compris ceux qui sont actuellement en alliance avec le parti au pouvoir, afin ​d’unir leurs forces pour ⁣soutenir la candidature de Kamto.

Par‌ ailleurs, Nintcheu​ compte également rencontrer les Camerounais des ⁤régions anglophones touchées par⁣ la crise depuis plusieurs années. Il‍ souhaite ⁢leur expliquer en quoi la candidature de Maurice Kamto peut être une opportunité pour la paix, à travers un dialogue politique inclusif. En‌ effet, le MRC et⁣ Kamto ont toujours condamné l’usage de la solution militaire et ont exprimé ⁣leur solidarité ​envers‌ les souffrances endurées par la ⁣communauté anglophone.

La diaspora anglophone ne sera pas⁤ en‍ reste, puisque Nintcheu prévoit également de rencontrer les Camerounais de ces régions à travers le monde, ‌afin de promouvoir la candidature de Kamto et de faire entendre la voix de la raison pour résoudre la ⁢crise qui déchire le ​pays.

Cette tournée reflète un engagement fort en faveur de Maurice Kamto et de sa candidature à l’élection ‍présidentielle de 2025. Mais elle met également en lumière la volonté de réconcilier les acteurs politiques du pays et de promouvoir‍ le dialogue comme solution ⁣à la crise anglophone qui continue de diviser le Cameroun. En espérant qu’elle soit une étape importante vers un avenir meilleur pour le pays et ses citoyens.