Chaos au Nigeria : 3 morts dans une course de marathon à Kogi causée par un justicier – Révélations choquantes !

Pas moins ​de trois⁤ personnes ont perdu la vie lors ⁢de la course annuelle de marathon Egume-Ome dans la zone de gouvernement local ‍de Dekina, dans l’État de Kogi, selon les rapports. L’incident s’est produit mardi matin​ vers ⁣7h30, lorsqu’un membre du groupe d’autodéfense de l’État ⁣a ouvert le⁣ feu sur une foule qui protestait contre la décision des organisateurs du tournoi.rnrn

Le groupe⁢ d’autodéfense a tiré sur ⁢deux personnes et les a tuées ⁤sur place tandis ⁢qu’une​ troisième victime a été ​confirmée décédée à l’hôpital.

Les victimes ont été identifiées comme étant Benjamin Adaji, Architect Rilwan Abass Abdul et Mallam Mujaye Dansofo.

Les problèmes⁤ ont commencé lorsque les spectateurs se sont inquiétés ‌de la décision​ de déclarer deux personnes gagnantes en troisième position.​ Cette décision n’a pas été du goût des spectateurs qui ont ensuite protesté contre l’un des ⁣gagnants déclarés. La situation a dégénéré lorsque ⁣les manifestants ont commencé à ⁢jeter des pierres.

C’est à ce moment-là que le justicier⁣ est arrivé sur les‌ lieux⁢ avec un ‍fusil à pompe et a ouvert ‌le feu, entraînant la mort des trois personnes.

Selon ⁤un habitant, Ebrahim Yakubu, le marathon ‍est un événement annuel organisé par les jeunes de la ville. Elle se tient avant la convention nationale de l’Union des descendants d’Egume-Ome, afin d’animer les⁣ activités ⁤de l’organisation. La police a été ⁤invitée à coordonner l’événement,‌ mais ⁣son véhicule est tombé en panne en cours ⁣de route.

L’organisateur,‍ qui a requis l’anonymat, a expliqué que pendant qu’ils attendaient l’arrivée de la police, une crise a éclaté⁤ au sujet de la déclaration ​du gagnant de la ‍troisième position. Malheureusement, un justicier non invité est⁣ apparu sur les lieux et a ouvert le feu, tuant ⁤trois personnes.

Le marathon de cette ​année a ⁤attiré des participants des États de Benue, Plateau et Bayelsa. Le⁣ justicier responsable de​ la fusillade est actuellement en fuite. Malgré de multiples tentatives, le responsable des relations publiques de la police (PPRO), SP William⁣ Aya, et le chef du groupe d’autodéfense⁤ de l’État n’ont pas pu ‍être‍ joints pour des commentaires.

Cet incident tragique rappelle la nécessité d’une bonne coordination et de mesures de‌ sécurité lors‍ de tels événements. La⁣ perte de‌ trois vies est un résultat dévastateur qui aurait pu être évité. Joignons nos efforts pour que de telles tragédies ne⁣ se reproduisent plus à l’avenir. Pas moins de trois personnes ont perdu la vie lors⁣ de la course annuelle de marathon Egume-Ome dans la zone de gouvernement local de Dekina, dans​ l’État de⁣ Kogi, selon les rapports. L’incident s’est produit mardi⁤ matin​ vers 7h30, lorsqu’un membre du ⁤groupe d’autodéfense de l’État a⁤ ouvert le feu sur une⁣ foule qui⁣ protestait contre la décision des ⁤organisateurs du tournoi.

Les victimes ont été identifiées comme ‌étant Benjamin ⁣Adaji, Architect Rilwan Abass Abdul et Mallam⁢ Mujaye Dansofo. Les habitants‌ de la région ont indiqué que, pour tenter⁣ de maîtriser​ la situation, le ⁣groupe d’autodéfense a tiré sur deux personnes et les a tuées sur place, tandis que le décès d’une troisième victime a ‍été ⁢confirmé à⁢ l’hôpital.

Les problèmes ​ont​ commencé lorsque les spectateurs se sont ‌inquiétés de la décision de déclarer deux personnes gagnantes en troisième ⁢position. Cette décision n’a pas été du ​goût des spectateurs, qui ont protesté contre l’un des ​gagnants déclarés. La situation a‌ dégénéré lorsque ⁣les manifestants ont commencé à jeter des pierres. ‌C’est à ce moment-là ‍que le justicier est arrivé sur les lieux avec un fusil‍ à pompe et a ouvert le feu, entraînant la mort des trois personnes.

Selon un habitant,⁣ Ebrahim Yakubu, le marathon est un⁢ événement annuel organisé ⁣par les jeunes de⁢ la ville. Elle se tient avant la ⁤convention nationale​ de l’Union des descendants d’Egume-Ome, afin ‍d’animer les activités de l’organisation. La police a été invitée à coordonner l’événement, mais son véhicule est tombé en panne en cours de ⁢route. L’organisateur, qui a requis l’anonymat, a expliqué que pendant qu’ils attendaient ‌l’arrivée de la​ police, une crise a éclaté au ⁢sujet de la déclaration ‍du gagnant de la troisième position.

Malheureusement, un justicier non invité est apparu sur les lieux et ‌a‍ ouvert le feu, tuant trois personnes. Le marathon de cette ​année ‌a attiré des participants des États de⁣ Benue, Plateau et Bayelsa. Le justicier responsable de la fusillade ‍est actuellement en⁣ fuite. Malgré ⁢de multiples tentatives, le responsable des relations publiques de la police (PPRO), SP William Aya, et le chef du groupe d’autodéfense de l’État n’ont⁢ pas​ pu⁢ être​ joints pour des commentaires.

Cette⁣ tragédie rappelle la nécessité d’une bonne coordination et de mesures ⁤de sécurité lors de tels événements. La perte​ de trois vies est⁣ un résultat dévastateur qui aurait pu être évité. Joignons⁢ nos efforts pour que de​ telles tragédies ne se reproduisent plus à l’avenir.