Sénégal : Ousmane Sonko stoppe les travaux en suspens sur les eaux maritimes

Le gouvernement dit STOP aux constructions sur le domaine maritime de Dakar‌ !

Le premier ministre sénégalais, Ousmane Sonko, a pris une décision radicale en ‌publiant un arrêté ce mardi‍ 14 mai. Selon des sources locales, le gouvernement a choisi de révoquer une décision précédente qui permettait la poursuite de projets immobiliers sur le domaine‌ maritime de ⁣Dakar. Cette nouvelle a été accueillie avec⁢ soulagement par de nombreux citoyens qui s’opposaient vivement à ces constructions.

Toutefois, le gouvernement reste ferme : toutes​ les constructions et travaux sur le domaine public maritime sont désormais suspendus ⁣pour une période de deux ⁤mois, à partir du 13 mai 2024. Cette décision fait ⁢suite à ⁢la mise ⁣en place d’une commission⁢ spéciale par la Primature, chargée de contrôler et de vérifier la légalité des⁢ titres et des occupations dans cette région. Cette commission sera composée d’experts et de représentants ⁢nommés par le gouvernement sénégalais, et aura pour mission de clarifier ⁣la situation⁣ foncière dans cette zone sensible. Parmi ses membres, on retrouve des représentants de l’Assemblée‌ nationale, du Conseil économique, social et environnemental, ainsi‍ que des personnalités influentes impliquées dans cette question épineuse.

Cette décision ‍témoigne ​de la détermination du gouvernement à protéger les droits fonciers des sénégalais et à lutter contre les injustices sociales qui découlent souvent‌ de l’accaparement du terrain par des particuliers. Il est en‌ effet ⁤vital de régler cette‍ question foncière qui a longtemps été une source de conflits pour les régimes précédents. Non seulement cette mesure garantira la protection des droits fonciers des citoyens, mais elle aura également un ⁤impact positif sur la population dakaroise. Depuis des années, les constructions sur le littoral par‌ des promoteurs immobiliers ont privé les habitants d’un accès à la mer. Cette décision du gouvernement marque donc une⁣ victoire pour la population qui pourra enfin profiter pleinement de l’espace maritime.

Ces deux mois de ​suspension permettront à ​la commission​ spéciale de mener à bien sa mission et d’assurer la transparence ‍dans⁢ les titres fonciers, pour le bien-être des citoyens sénégalais.